in

Freddy, la tortue nouvelle génération

les tortues ninja

Une petite tortue prénommée Freddy est devenue la première de son espèce à exhiber une carapace imprimée en 3D, après que son propre habitacle ait été brûlé.

Quand Freddy la tortue a été trouvée au Brésil, 80% de sa carapace avait été brûlée dans un feu de forêt. Mais le reptile héroïque a également survécu à une pneumonie après coup, passant 45 jours sans la moindre nourriture.

la tortue Freddy blessee

Ses sauveurs, un groupe de bénévoles qui aiment se nommer eux-mêmes les Animal Avengers, l’ont trouvée et emmené avec eux, après s’être fait la réflexion que sa peau sans carapace la faisait ressembler à Freddy Krueger, le célèbre tueur des « Griffes de la nuit ». Merci pour elle.

Les Animal Avengers ne comptent pas en leur sein un géant vert, mais un designer 3D bénévole, entre autres, ce qui se révélera ici plus utile pour notre ami Freddy.

l'équipe pour sauver Freddy la tortue

Nouveau look pour une nouvelle vie

L’équipe de volontaire a ainsi décidé de rafistoler la tortue en lui offrant la première carapace imprimée en 3D au monde.

L’opération s’est avéré bien plus difficile que prévu, compte tenu du fait que plus de 80% de l’habitacle de Freddy était partie en fumée. L’équipe a donc du reconstruire virtuellement l’apparence que celle-ci devait avoir avant l’accident, en comparant des photos de Freddy avec d’autres tortues en bonne santé.

Carapace de tortue imprimee en 3D

Le designer graphique en question, Cicero Moraes, a déclaré :

[blockquote style= »1″]Il a fallu environ 40 photos pour construire un modèle et reconstituer la carapace. Nous avons pris une autre tortue valide, puis nous avons repris les mêmes photos pour pouvoir visualiser l’animal en 3D sur notre ordinateur.[/blockquote]

Le design correspondant a été imprimé en 3D par la suite, via une imprimante de bureau, en quatre pièces à assembler sur Freddy pour créer une toute nouvelle carapace, comme un puzzle.

Tortue Freddy avec sa nouvelle carapace

La structure a été créée à partir de plastique de maïs, qui ne coûte que 120€ le kilogramme. Néanmoins, chacune des quatre parties a mis une cinquantaine d’heures pour s’imprimer, ce qui prouve la résistance du matériau utilisé.

Une fois les pièces imprimées, il ne suffisait plus qu’à l’installer sur Freddy, puis à la peindre pour rendre la tortue la plus normale possible et éviter toute forme de discrimination reptilienne.

Quant à la peinture utilisée, l’équipe a testé plusieurs mélanges pour s’assurer qu’elle n’abîmerait pas la nouvelle carapace ou lui causerait un quelconque dommage. Ils ont ensuite sollicité l’aide de l’artiste brésilien Yuri Caldera pour créer quelque chose qui semblerait naturel.

Freddy sort de sa coquille

Freddy vit à présent chez Rodrigo Rabello, le vétérinaire des Animal Avengers, et se rétablit. L’équipe en question avait déjà utilisé leurs connaissances des nouvelles technologies pour sauver des animaux par le passé, notamment en créant des becs artificiels pour des toucans blessés, un perroquet et une oie.

Freddy la tortue

Rabello conclut :

[blockquote style= »1″]C’est une satisfaction totale, nous serons toujours prêts à sauver une vie, peu importe laquelle.[/blockquote]

L’utilisation de prothèses ne se cantonne maintenant plus aux humains, néanmoins il faudra probablement encore patienter un peu pour voir des animaux portant des prothèses bioniques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.