in ,

Vers la fin des caisses en libre-service ? La grogne monte !

Est-ce que nous assistons à  la fin des caisses en libre-service ? Pourquoi un tel revirement après un tel succès ? Explication !

En 2023, plusieurs chaînes de grande distribution ont pris des mesures concernant les caisses automatiques. Cela est le cas de Target, de Walmart ou encore de Booth. Chez Target, l'usage des bornes d'encaissement automatique ont été réduit. Ils ne peuvent enregistrer que 10 articles au maximum. Pour Walmart, l'enseigne a mis fin aux caisses en libre-service dans un grand nombre de ses magasins.

Concernant Booths, une chaîne de magasins d'alimentation britannique, cette dernière a mis un terme aux caisses automatiques de ses caisses. Cette tendance ne se limite pas uniquement aux États-Unis ou encore en Grande-Bretagne. Elle commence également à s'installer auprès des enseignes françaises. Alors, si vous avez été habitué à ce moyen de paiement, il faut croire que vous ne serez pas au bout des surprises dans les mois à venir !

Est-ce que la fin des caisses libre-service est prééminente ?

Il faut noter que face à ces abandons, Dollar General a récemment annoncé que le projet semble toucher à sa fin. Si au tout début, l'intégration des caisses en libre-service en 2022 avait séduit,  il semblerait que les utilisateurs commencent à se poser des questions. Tous portent à croire que les enseignes de grande distribution décident de réintégrer leurs employés derrière les caisses. Cela constitue un revirement majeur.

Le principal problème soulevé est le vol. Les caisses automatiques augmentent le taux de vol, et les consommateurs ont plus de chances de voler des articles aux machines qu'aux caissiers. De plus, le processus d'auto-évaluation peut être encombrant, ce qui conduit à des vols involontaires.

Le coût d'installation, un autre point de discorde !

En outre, les caisses automatiques entraînent des coûts supplémentaires. En effet, les employés doivent aider les clients à utiliser les kiosques, ce qui perturbe leurs autres tâches. Certains analystes estiment que ces machines augmentent les coûts d'exploitation. Cela est d'autant plus vrai avec leur installation qui reste très coûteuse.

Selon les enquêtes, près de 60 % des consommateurs auraient préférés les caisses automatiques en 2021. Toutefois, à cause de frustrations qu'elles ont causées, un grand nombre de clients commencent à se désintéresser de ce moyen de paiement sans contact physique. Si les grands distributeurs ont troqués les travailleurs aux robots, il faut croire que ce plan semble mal fonctionner.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

Un commentaire

Commenter
  1. C’est argumentaires sont proprement faux… Mon entreprise (japon-europe-usa) n’a jamais autant vendu de « SCO » et les commandes se poursuivent…
    Par ailleurs, il n’y pas plus de pannes en SCO qu’en caisse classique…
    C’est ridicule, et surtout faux. Pour infos, chez nos clients ce sont les mêmes techno, même logiciels, même hardware, seul l’interface graphique varie… Certes derriere une caisse le client est moins au fait des soucis que rencontre la caissières… mais les faits sont la. Le taux de panne sont identiques…

    Par ailleurs, il ne s’agit pas de virer des caissières, mais de réguler les flux de consommateurs (avec des petits paniers) afin que les clients aient la meilleures expérience en fonction de leur besoins.
    Durant un passage en caisses une partie significative est passée a payer. Un ne dissociant pas les petits et grands panier ont allonges excessivement le temps d’attente, et la caissière passe au plus grande partie de son temps à attendre. c’est du perdant-perdant-perdant.

    Enfin bon, je ne comprends pas le but de cette article qui désinforme plus qu’il informe.
    Il est totalement décorrélé des réalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *