in

FBiOS Gate, bientôt une « guerre » mondiale technologique ?

Affaire FBiOS gate im1

Ce qui semblait au départ, qu’une simple volonté de marquer sa position de la part d’Apple par rapport au gouvernement américain, est sensiblement en train de se transformer en une guerre des datas, le FBiOS Gate… Pourquoi ce cas précis déclenche-t-il les foudres des géants de l’informatique ? Focus sur les dessous du FBiOS Gate…

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=r_nm-YA01Ks »]

Depuis plusieurs jours, les soutiens au géant à la pomme se multiplient, après Facebook, Twitter et maintenant Google, il est clair qu’Apple bénéficie largement du soutien de l’ensemble de l’opinion publique… Pourquoi tant de déchaînements pour un terroriste présumé qui a causé la mort de presque 15 personnes pendant une fusillade en 2015 ? C’est précisément parce que ce cas résonne dans les libertés fondamentales de chaque individu.

Apple doit faire face à une loi de 1789 !

Affaire FBiOS gate im3

Tout à réellement commencé en septembre 2014, lorsqu’Apple met au point un nouveau système de sécurité et notamment de cryptage. Le gouvernement souhaite, à la suite de cela, obtenir une aide de l’entreprise pour craquer les systèmes de sécurité de ses produits afin d’aider les agents du FBI. Face à la réticence de son PDG, Tim Cook, un ordre de cour injective Apple à collaborer avec le FBI dans une affaire de terrorisme, celle qui justement, défraye la chronique.

Depuis que l’affaire a éclaté au grand jour et que tous les journaux en suivent chaque étape, la stratégie de défense du gouvernement américain a quelque peu dévié depuis. Parlant au départ d’une opération de routine complétement banale pour une entreprise technologique comme Apple, elle a maintenant changé son fusil d’épaule et compte sur une loi vieille de 227 ans pour régler une affaire concernant une technologie vieille d’à peine 10 ans… Quelle est cette loi obscure ?

Affaire FBiOS gate im4

Il faut à présent distinguer cette vague loi de 1789 des lois distinctes adaptées à des cas précis et parfaitement applicable de nos jours, les lois qui sont votées… Dans cette affaire du FBiOS Gate, la loi à laquelle fait appel le FBI, ne serait finalement qu’un joker législatif pour donner raison à la cour… Si cela pourrait marcher en théorie, le FBI risque surtout de voir cette loi annulée car inadaptée au cas présent. Cela serait un très mauvais calcul pour le FBI, voire même un coup fatal après le tollé médiatique auquel ils doivent faire face.

Pourquoi tout le monde se sent concerné par le FBiOS Gate ?

Dans l’ensemble, pour comprendre ce qui nous concerne dans cette histoire qui se déroule quand même de l’autre côté de l’Atlantique, c’est son aspect technologique. Nous entrons à présent dans une ère sur-connectée où chaque moment de nos vie voyagent sur internet, sont stocké dans des serveurs… Toute notre identité numérique sera disséminée sur internet… Seulement quelle personne peut être sûre de qui a réellement accès à ces données ?

Affaire FBiOS gate im2

Après l’annonce très directe du chef du renseignement américain en ce qui concerne les objets connectés et l’espionnage, il est normal de se poser des questions… Surtout que des similitudes entre nos deux pays sont visibles depuis 2011 : la France et les États-Unis ont tous les deux vécus des attentats traumatisants et très meurtriers (le 11 septembre et les attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan) et ont tous deux cédé à la peur en mettant en place le Patriot Act pour les États-Unis et l’état d’urgence permanent pour la France.

Ce n’est pas la première fois que des évènements traumatisants et atteignant en plein cœur les identités de pays entraînent des dérives… C’est justement ce que veulent éviter Apple et pourquoi ils reçoivent tant de soutiens… Cependant, il ne faut pas oublier que ces mesures ont la fâcheuse tendance à introduire la délation et le très dangereux cliché du « je n’ai rien à me reprocher donc cela ne me dérange pas »… Ce que veux nous dire l’opinion publique dans cette affaire est que nous ne soutenons évidemment pas le terrorisme, mais nous défendons coûte que coûte les libertés individuelles de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.