in

À des années lumières, les extra-terrestres pourraient voir nos maisons ! Nous espionnent-ils ?

Est-ce que les extra-terrestres nous surveillent et peuvent voir nos maisons ? Découvrez quelques explications sur cette théorie dans ce qui suit !

La quête actuelle de vie extraterrestre sur Terre repose sur une approche élégante, combinant la recherche de signaux spatiaux, l’observation des étoiles et la recherche de variations lumineuses subtiles. De quoi révéler la présence d’autres formes de vie à travers les exoplanètes. Explication.

La découverte de nouvelles exoplanètes, l’espoir pour la quête de vie extraterrestre !

Une fois qu’une exoplanète est repérée, des facteurs tels que sa position dans son système solaire et sa zone habitable sont analysés. L’atmosphère des planètes offre également des indices, car les gaz présents bloquent certaines longueurs d’onde lumineuses. En mesurant les spectres, les scientifiques peuvent déduire la composition chimique de la planète, à la recherche de potentiels indicateurs de vie.

Les progrès des télescopes, notamment le James Webb Space Telescope (JWST), ont permis des avancées significatives. Selon des recherches de 2013, même placé à 50 années-lumière de la Terre, le JWST serait capable de détecter des signes de vie sur une exoplanète. On peut donc croire que l’humanité n’a jamais été aussi proche de son but ultime : entrée en contact avec des extraterrestres !

Les civilisations extraterrestres et les structures complexes bien au-delà des étoiles ?

Dans une nouvelle étude, Z. Osmanov du SETI s’est penché sur la possibilité que des civilisations extraterrestres puissent détecter des structures complexes sur notre planète. Il explore l’idée que la présence de constructions avancées, comme des gratte-ciel, pourrait être un signe incontestable de civilisations intelligentes.

Osmanov se concentre sur les civilisations de type I et de type II de l’échelle de Kardashev. Les civilisations de type I exploitent toute l’énergie de leur étoile hôte, tandis que les civilisations de type II peuvent exploiter directement l’énergie de leur étoile. A en croire cette théorie, les extra-terrestres peuvent voire nos maisons et tous ceux qui nous entourent…

Pour identifier une civilisation, Osmanov suggère de se concentrer sur la recherche de grands vaisseaux, de bâtiments, de satellites spatiaux, etc. Ces artefacts pourraient être aisément identifiés comme des constructions artificielles, en se basant notamment sur la lumière visible réfléchie par ces objets.

Quelle est cette approche novatrice pour découvrir la vie sur d’autres planètes ?

Plutôt que d’utiliser de gigantesques télescopes, Osmanov suggère l’application de l’interférométrie optique à longue portée. Cette technique implique l’utilisation de deux télescopes distants au moins. Même avec des télescopes de plusieurs millions de kilomètres de diamètre, hors de portée des civilisations de type I mais potentiellement à la portée des civilisations de type II, il existe cependant des limites à la distance à laquelle de telles structures peuvent être détectées.

Pour y remédier, l’application de l’équation de Drake a été mise à l’honneur. Tout en supposant une répartition uniforme des civilisations extraterrestres dans la galaxie. La distance pourrait également permettre à ces civilisations de remonter dans notre histoire. Elles pourront ainsi détecter des structures anciennes telles que celles construites par les Mayas ou les Romains. Il se pourrait donc que demain, des extra-terrestres pourraient voir nos maisons et bien plus encore !

Il faut comprendre que l’exploration de la vie extraterrestre s’étend au-delà des simples signaux radio ou des observations d’exoplanètes. La détection de structures complexes sur notre planète pourrait être la clé du mystère. Cela va révéler la présence de civilisations intelligentes au-delà des étoiles lointaines.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *