in

Diplomatie : L’IA meilleure que les humains ? Surprise!

ia et diplomatie

Est-ce que les humains seront bientôt remplacés par l’IA en diplomatie ? Bonne ou mauvaise nouvelle pour l’humanité ? Quelques explications ci-dessus !

La prouesse de l’intelligence artificielle ne s’arrête pas uniquement dans le domaine des jeux vidéo, des mathématiques ou encore de la médecine. Actuellement, l’IA s’intéresse à la diplomatie. En effet, Meta vient de lancer son premier agent IA en diplomatie. Une annonce qui a ébranlé le monde de l’intelligence artificielle mercredi dernier.

Cicero, le premier IA spécialisé en diplomatie

L’IA en diplomatie n’est pas une chose nouvelle. En effet, les chercheurs se sont penchés sur la question depuis 1959 avec le lancement de Diplomacy. Ce jeu vidéo avait pour but de comparer la capacité de l’homme et de la machine à développer des stratégies diplomatiques.

Le système présentait des capacités à manipuler ses adversaires et à les convaincre à former des alliances. Toutefois, il restait limité et ne disposait pas des performances égales à celles des humains en matière de diplomatie.

Cette limite, les chercheurs de Meta l’ont dépassé avec le lancement de Cicero, le premier agent diplomatique IA. L’entreprise a affirmé que ce robot a la capacité de négocier des positions politiques mondiales aussi bien que n’importe quel ambassadeur de l’ONU. Une première dans le domaine !

Un agent IA avec des performances humaines, ou presque

Mercredi dernier, Meta avait mis en avant les performances de Cicero en matière de diplomatie. Les chercheurs affirmaient que ce robot IA avait été entraîné sur près de 2,7 milliards de paramètres en diplomatie au cours de 50 000 parties qu’il a joué sur la version en ligne de Diplomacy.

L’agent IA en diplomatie avait terminé deuxième sur 19 participants pendant 5 parties. Il arrivait à doubler le score moyen de ses adversaires grâce à son habilité à utiliser les algorithmes issus du langage naturel pour mener des négociations. Raison pour laquelle les personnsages dans le jeu l’appréciaient au détriment des autres participants humains.

Bien que Cicero ne soit pas entièrement infaillible, il faut reconnaître qu’il présente un grand espoir dans les différentes négociations et résolutions de conflits diplomatiques. L’IA en diplomatie a un grand avenir devant elle. Une aubaine pour l’humanité ? Les années à venir nous le confirmeront !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.