in ,

Carte SD : Comment choisir, comment protéger, le guide complet

Carte SD

Une carte SD est utilisée pour conserver diverses données numériques : photos, vidéos, documents, etc. Plusieurs critères sont à voir avant d’en acheter une.

A part la clé USB, la carte SD est aussi pratique pour stocker des données. Il s’agit  d’une minuscule carte, munie de contacts métalliques, qui servent à transférer des données et ce, à une vitesse ultra-rapide exprimée en mégaoctets par seconde. Elle s’utilise afin d’étendre la mémoire d’un appareil : appareil photo, caméscope, téléphone portable, console de jeux, etc. La carte SD présente différentes fonctionnalités et peut s’adapter à diverses marques d’appareils. Cependant, il faut rester vigilant sur certains points. Par exemple, il ne faut pas en acheter une avec des fonctionnalités qui ne sont pas compatibles avec votre appareil. C’est justement la raison d’être de ce guide.

Différence entre carte SD et microSD

La carte SD et la carte microSD répondent en grande partie aux mêmes besoins, mais à quelques différences près. Il suffit de connaître la taille adaptée à votre appareil avant d’acheter celle qui vous convient. En général, la carte SD s’adapte aux appareils photo sans miroir, aux reflex numériques et aux appareils compacts. Par contre, la carte microSD est surtout utilisée avec les smartphones, les dashcam et les caméras de drones.

Toutefois, la carte microSD est livrée avec un adaptateur, lui permettant de s’adapter à différents types de lecteurs. Avec un adaptateur, la carte microSD peut fonctionner avec un appareil nécessitant une carte SD standard. Ce qui n’est pas toujours conseillé étant donné que l’adaptateur peut ralentir la vitesse de la carte.

De la sorte, avant de choisir entre les deux, il importe de connaître le type d’emplacement de la carte. Cela varie d’un appareil à un autre, d’une marque à l’autre. Maintenant, il est question de savoir comment choisir sa carte SD. Dans ce guide, on va énumérer les différents critères à voir pour ne pas se tromper de carte.

Choisir sa carte SD selon le type, la capacité et la marque

En matière de carte SD, il existe des lettres supplémentaires destinées à catégoriser la capacité de sa mémoire. En effet, il y a des cartes SDHC, SDXC ou même SDUC.

La carte SDHC ou Secure Digital High Capacity

La taille d’une carte SDHC varie entre 4 Go et 32 Go. Elle peut contenir jusqu’à 2000 images de 16 mégapixels ou environ 30 minutes de vidéo 4K. Ce type de carte s’utilise souvent avec les caméras modernes telles que les caméras connectées. En général, ces types de carte sont compatibles avec les appareils qui circulent sur le marché depuis 2008.

On distingue la carte SDHC par le petit onglet sur le côté qui est destiné à empêcher toute modification des contenus stockés. Glisser cet onglet vers le bas, c’est-à-dire en position verrouillée, permet d’empêcher tout type d’enregistrement et évite de supprimer des données de la carte.

La carte SDXC ou Secure Digital extended Capacity

XD signifie ici capacité étendue. Une carte SDXC peut ainsi offrir un espace de stockage supplémentaire allant de 64 Go à 2 To. Par conséquent, une carte SDXC peut stocker plus de données.

Elle est plus adaptée aux caméras de haute résolution et aux smartphones. En général, elle est compatible avec les appareils lancés à partir de 2010. Si la capacité d’une carte SDXC est plus étendue, elle présente une similarité avec la carte SDHC. Il s’agit de l’onglet de verrouillage avec lequel on peut protéger les données, notamment quand la carte est pleine.

La carte SDUC ou Secure Digital Ultra Capacity

La carte SDUC dispose d’une capacité allant de 2To à 128 To. Ce qui est beaucoup, même pour les vidéastes professionnels. En général, les photographes et vidéastes utilisent des cartes d’une taille plus petite mais changent de carte tous les jours, histoire de bien organiser son travail. De la sorte, on ne voit pas beaucoup de cartes de ce type qui circulent sur le marché.

Quelle marque choisir ?

Actuellement, Sandisk et Lexar dominent le marché des cartes SD. A côté d’elles, ily a Kingston, Integral et Transcend qui offrent aussi des cartes à moindre prix. Néanmoins, les grandes marques de produits technologiques telles que Samsung et Toshiba offrent aussi des cartes mémoires de bonne qualité.

Attention toutefois à ne pas tomber sur une carte contrefaite. En effet, difficile aujourd’hui de distinguer la vraie marque de la fausse. La meilleure solution est d’en acheter une auprès des revendeurs agréés.

Quid de la vitesse et de la performance ?

A part le type, il faut aussi considérer la vitesse d’écriture de la carte. Parlons dans un premier temps de la classe de vitesse, puis de la norme et de la classe de vitesse vidéo.

La classe de vitesse d’écriture d’une carte SD

La plupart des cartes SDHC et SDXC disposent d’un cercle à l’intérieur duquel figure un chiffre comme 2, 4, 6 ou 10. Il s’agit de la classe de vitesse d’écriture. Le nombre affiché signifie le nombre minimal de Mo par seconde que la carte peut enregistrer.

Une carte de classe 4 possède une vitesse d’écriture de 4Mo/s et une vitesse de 10 Mo/s signifie que la carte est de classe 10. Plus la carte SD affiche une vitesse plus rapide, plus elle est performante. Toutefois, l’enregistrement d’une vidéo HD standard ne requiert pas une vitesse d’écriture plus rapide. Par contre, l’enregistrement des vidéos Full HD nécessite une carte SD de classe 10.

La norme UHS

Dans le cas où l’appareil utilisé est capable d’enregistrer une vidéo 4K, il est préférable d’utiliser une carte de classe UHS ayant une vitesse ultra rapide. Une carte de la classe UHS se démarque par l’icône en forme de U contenant les chiffres 1 ou 3. Cela est aussi bien valable pour une carte SDHC qu’une carte SDXC. Le chiffre 1 signifie une vitesse minimale de 10 Mo/s et le chiffre 3, une vitesse d’écriture de 30 Mo/s.

Une carte SD avec une vitesse ultra rapide peut aussi suivre deux normes différentes : la norme UHS-I et la norme UHS-II. La majorité des cartes en circulation sont de la norme UHS-I. Les appareils professionnels actuellement disponibles sur le marché ne prennent pas tous en charge la norme UHS-II. Cette dernière offre une vitesse encore plus rapide, notamment lors du transfert des médias vers un ordinateur.

Que peut-on dire de la classe de vitesse vidéo ?

Avec l’avènement des caméras 8K et les fréquences d’images vidéo élevées, une autre classe de vitesse est apparue, la classe de vitesse vidéo. Elle se distingue par la marque V suivi d’un chiffre, signifiant la vitesse d’écriture séquentielle, par exemple V10 signifie une vitesse d’écriture séquentielle minimale de 10 Mo/s.

Les marques V10 et V30 sont plus adéquates pour les enregistrements vidéos 4K, tandis que les enregistrements 8K nécessitent les marques V60 et V90. Il faut toutefois préciser que cette classe de vitesse n’est pas encore disponible pour le grand public.

Choisir sa carte SD en prenant compte la compatibilité

Avant d’acheter une carte SD, il faut aussi savoir si celle-ci est compatible avec l’appareil utilisé. Bien que les cartes SDHC et SDXC présentent certaines différences, elles sont en général compatibles avec la plupart des appareils photos et caméras standards. Même les plus anciennes cartes SD peuvent très bien fonctionner avec les nouveaux appareils. Il suffit tout simplement d’en choisir une qui prend en charge une vitesse d’écriture plus rapide, notamment pour les professionnels.

En outre, la plupart des appareils photo et caméras destinés à l’usage public disposent de deux emplacements de mémoire. L’un d’eux permet forcément d’utiliser une carte de type SD si l’autre peut être compatible avec une carte de type CompactFlash ou Memory Stick. Dans tous les cas, il est possible de combiner deux cartes de types différents à la fois.

Si vous êtes dans le doute, vous pouvez toujours vérifier les spécifications techniques de votre appareil. Celles-ci figurent en principe dans le manuel d’utilisation ou sur le site Web de la marque.

Choisir une carte SD qui dure

Avoir une carte SD d’une grande capacité est certes recommandé, mais ce n’est pas suffisant. Sa durabilité est un autre point crucial à voir. Plus précisément, il faut en choisir une qui est à la fois résistante et solide.

Une carte est dite résistante lorsqu’elle peut encaisser un grand nombre de cycles de service (insertion/retrait et lecture/écriture). Par contre, sa solidité repose sur sa capacité à résister aux facteurs environnementaux. En général, une bonne carte SD peut autoriser jusqu’à 10 000 cycles de services.

Quant à la solidité, il s’agit des éléments physiques susceptibles de briser la carte SD tels que les objets lourds qui lui pèsent dessus ou les chutes. A part cela, d’autres éléments comme le froid et l’eau peuvent aussi endommager la carte. Néanmoins, il existe des types de cartes SD qui présentent une étanchéité complète et d’autres qui sont conçues pour résister aux champs magnétiques et aux rayons X.

Dans le cas où votre carte a subi des dommages physiques, il est difficile de récupérer les données. Par contre, vous pouvez anticiper la corruption de vos fichiers en optant pour une carte SD livrée avec un logiciel de récupération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.