in

3 choses à savoir avant de louer votre bien immobilier

déménagement

Vous souhaitez louer votre logement à Paris et vous ne savez pas comment vous y prendre ? Vous pouvez vous faire accompagner par les services d’une agence immobilière. Si vous préférez louer vous-même, voici 3 conseils à appliquer avant de louer votre bien immobilier.

Décider de louer votre logement vide ou meublé

Selon si vous louez vide ou meublé, vous ne pourrez pas prétendre au même loyer. C’est donc une décision à prendre avant de louer. Les régimes fiscaux et les règles à appliquer auprès du locataire ne sont pas les mêmes. Par exemple, si vous louez meublé, votre locataire devra respecter un préavis de un mois seulement avant de prendre congé. Il s’agit d’un préavis de trois mois pour un logement vide.

La location meublée est à privilégier si vous possédez un appartement de petite taille. En effet, le studio meublé est la forme de location préférée des étudiants. Votre vacance locative sera donc diminuée au maximum. Si vous cherchez à louer un appartement plus grand, vous pouvez louer vide. Le logement plus grand et vide est un format qui plaît aux familles qui s’installent pour une longue durée.

Si vous louez vide, vous aurez donc probablement moins de turn-over entre les locataires et vous n’aurez pas d’investissement originel à faire dans les meubles. Mais la rentabilité locative est meilleure pour un meublé. Ces derniers se louent plus chers que leur équivalent en vide.  

Mettre en valeur le logement

Avant de louer votre bien immobilier, vous aurez probablement besoin de faire des travaux de différents types. Tout d’abord il faudra effectuer des travaux pour mettre votre logement aux normes. Les fils électriques doivent être bien cachés et ne présenter aucun danger, notamment dans les salles d’eau, la porte d’entrée doit pouvoir garantir une réelle sécurité et intimité, le logement doit être équipé d’un disjoncteur… 

Surfshark

Ensuite, vous pouvez aussi faire des travaux d’amélioration pour que votre bien se démarque des autres. Vous augmentez vos chances de trouver rapidement un locataire et vous vous donnez la possibilité de placer votre loyer dans le haut de la fourchette. Pour ce faire, vous pouvez ajouter un balcon, agrandir les fenêtres, installer un joli parquet….  

Dans le cas d’un meublé, veillez à bien l’aménager. Privilégiez le mobilier robuste et assez neutre, pour que chaque locataire potentiel puisse se sentir chez lui. Si vous louez vide, vous pouvez tout de même faire appel au home staging. Des spécialistes d’occupent de décorer votre logement destiné à être loué pour que les futurs locataires puissent se sentir comme à la maison lors des visites. Le but est de donner envie aux gens qui verront l’annonce de choisir votre logement parmi les autres disponibles dans la région. 

Les détails pratiques : fixer un loyer et réaliser les diagnostics  

Pour choisir le loyer que vous appliquerez, il faut s’appuyer sur les loyers de la région. Vous aurez beaucoup plus de chances de louer votre logement si le loyer que vous demandez respecte la moyenne des loyers de la région. Dans certaines régions, l’encadrement des loyers est en vigueur. Vous ne serez donc pas libre de choisir la somme que vous demanderez à vos locataires.  

Placer son logement dans la fourchette haute des loyers peut être tentant, mais ce ne sont pas toujours les biens qui ont le meilleur rendement locatif. Ils sont en effet moins loués. Mieux vaut, donc, choisir un loyer dans la moyenne. Si vous choisissez de vous entourer d’une agence immobilière, des experts pourront déterminer pour vous le loyer.  

Dans les détails pratiques, vous devrez aussi vous occuper du diagnostic immobilier. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est désormais obligatoire et doit être impérativement réalisé selon la méthode 3CL. Les résultats doivent être annexés au contrat de location. Pour être en règle, le DPE doit même être précisé dans l’annonce.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *