in

Yono, un wearable pour contrôler le cycle d’ovulation

yono ovulation
Le bouchon de réservoir connecté ProtectFuel protège les camions du vol de carburant.

De plus en plus de femmes s’appuient sur les nouvelles technologies pour tomber enceinte. Il est plus facile de suivre ses cycles d’ovulation en s’appuyant sur une application ou un objet connecté. Yono, un nouveau wearable est maintenant disponible sur le marché. On vous explique ses avantages. 

yono ovulation

Yono, plus qu’une oreillette

Visuellement, Yono ressemble à une simple oreillette que l’on pourrait porter pour téléphoner ou encore aux bouchons que l’on porte pour se protéger du bruit pendant un concert. Pourtant, c’est bien plus que ça. Conçu par Yono Labs, c’est un thermomètre qui capture la température réelle de votre corps au lieu de sa température extérieure. Le principal moment d’usage est durant la nuit de 2 à 6h du matin.

Conçu en silicone, il peut s’installer dans l’oreille droite ou gauche sans que cela ne change quelque chose. Vous avez peur des ondes ? Pas de danger, il ne fonctionne pas en bluetooth. Yono, stocke les données pendant la nuit. Ensuite quand vous le posez sur sa base, celle-ci synchronise les données avec l’application Android ou iOS.

L’avantage de Yono c’est qu’il ne se limite pas à votre cycle d’ovulation. Il contrôle aussi votre santé en général et analyse l’ensemble des symptômes liés à votre ovulation. Son système est capable d’apprendre et améliorera donc les résultats d’un mois sur l’autre. Pas besoin de recharger la base tous les jours, il suffit de la brancher une fois par semaine. L’entreprise a réussi à se financer en levant 53.000 dollars grâce au crowdfunding l’an dernier. Aujourd’hui, il est possible d’acheter Yono pour 129 dollars sur le site de l’entreprise.

 

yono ovulation

 

Déjà des modèles sur le marché

Même si Yono revendique être le premier wearable destiné à contrôler son cycle d’ovulation, d’autres acteurs ont déjà commencé à se positionner sur le marché mais ne bénéficient pas de l’avantage de Yono. Ils se concentrent en effet sur la température extérieure du corps.

En juillet dernier, Ava AG, une start up américano-suisse a lancé le bracelet Ava. A porter pendant la nuit, celui-ci est en mesure de détecter les quelques jours, entre 3 et 5 sur un cycle entier, durant lesquels la fertilité est optimale. Il le fait en analysant toute une série de données corporelles qu’il compare ensuite avec une grande base de données. Lors du CES 2015, Prima-Temp a présenté « Bloom Ring », un capteur de fertilité connecté à votre smartphone. Celui-ci mesure comme Yono la température du corps mais est plus intrusif puisqu’il doit être introduit dans le vagin. Selon ses concepteurs, il suffit de le faire une fois par mois pour avoir des données précises sur le rythme d’ovulation.

Par ailleurs, de nombreuses applications smartphone proposent aussi de faire un suivi du cycle en fonction des dates des règles. Ces services sont aussi massivement utilisés pour le suivi contraceptif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.