in

Tor : un logiciel pour protéger vos données domotiques

Les nombreuses histoires de hacking que l’on peut entendre ont de quoi faire froid dans le dos : webcams, montres, et même ours en peluche, les exemples ne manquent pas. Bonne nouvelle : le logiciel Tor pourrait protéger les données des objets connectés de votre domicile.

 

Tor : un bouclier pour vos données domotiques

Tor n’est pas seulement un super héros, c’est aussi un logiciel de protection de la vie privée utilisé aussi bien par les cartels de drogue que par les sites de lanceurs d’alerte pour éviter d’être surveillés sur ce qu’on appelle le Darknet : des réseaux privés cryptés qui ne sont accessibles qu’à une très infime minorité de personnes.

Vous l’aurez compris, il s’agit des mêmes personnes qui pourraient être intéressées par vos informations.

Une association qui vous veut du bien

Maintenant que de plus en plus d’objets de la vie quotidienne deviennent connectés, il devient primordial de savoir qui peut accéder à ses informations. C’est justement ce que veut aider à faire l’association de protection de la vie privée Guardian Project.

Associée à Tor, elle a annoncé une nouvelle technique qui permettrait d’appliquer son cryptage et son réseau furtif aux objets connectés, particulièrement dans le secteur de la domotique.

Le site de Home Assistant.

Le Guardian Project a transformé un simple Raspberry Pi (une sorte de mini-ordinateur) en terminal intelligent équipé d’un logiciel libre appelé HomeAssistant software. Celui-ci agit comme un substitut du service caché de Tor en obscurcissant la location des serveurs qui portent des sites du Darknet.

Ainsi, vous pouvez connecter votre maison à Internet de façon bien plus discrète et sécurisée, tout en la protégeant d’éventuelles attaques de hackers. Pour faire simple, ce projet transforme votre réseau domotique en un service caché.

Un service personnel et personnalisé

Le service diffère de ceux que Tor propose habituellement. Il s’agit d’un service caché authentifié. Les ordinateurs intermédiaires du logiciel ne peuvent pas se connecter à leur cible sans que vous rentriez un mot de passe de votre choix.

Le site de Tor.

Vous pouvez donc toujours accéder à votre écoute-bébé via une application ou sur Internet, mais les hackers potentiels ne pourront même pas le trouver. Preuve de son efficacité, si vous ne passez pas par le service authentifié, Tor vous bloquera le passage sans autre forme de procès.

Plus complexe, mais plus efficace

Attention : un tel système peut cependant être rebutant à mettre en place. Chacun de vos objets connectés devra être équipé de Tor et inclure le bon mot de passe, et cela ne sera que la première étape d’une mise en place d’un système assez poussé. De plus, le système n’a pourtant été testé que sur l’application Tor d’Android et pas sur iOS.

Bien que le système soit bien moins facile d’utilisation que SmartThings de Samsung ou Google Home de Google, il s’agit d’une étape importante vers l’utilisation de Tor pour sécuriser les appareils domestiques.

Ce que vous perdrez en facilité, vous le gagnerez en sécurité. Ici, pas question d’ouvrir le Firewall de votre antivirus ou de compter sur le Cloud pour protéger vos données : tout est caché à la vue des intrus.

Vous pouvez gérer tous vos objets depuis l'application.

Alors qu’il devient de plus en plus évident que la maison de demain sera entièrement connectée, il est indispensable que de telles initiatives se démocratisent pour protéger la vie privée du plus grand nombre dans ce qu’ils ont de plus intime : leur maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.