in

Objets connectés éducatifs: les grands absents

Si la tendance est aux objets connectés, notamment grâce au CES 2014 qui s’est tenu à Las Vegas, nous avons néanmoins pu constater que ceux-ci ne s’adressaient pas directement aux enfants, du moins pas dans une approche éducative.

Domaines des objets connectés

Plusieurs types d’utilisation peuvent être distingués quant aux objets connectés: ceux s’adressant à un usage professionnel, ceux destinés à « l’entertainment« .
Dans ses deux catégories plusieurs domaines peuvent être à leur tour séparés: santé, sport, domotique…
Pourtant l’un des grand absent de cette année semble être le domaine éducatif.
En effet, sur le salon très peu d’objets connectés étaient proposés en lien avec l’apprentissage des enfants et la pédagogie.
Or mis deux nouvelles tablettes destinées aux enfants: la Galaly Tab 3 Kids et la zSpace, aucune nouveauté ne semble sur le marché. (cf objets connectes educatifs)

Un secteur à investir

Si l’utilisation d’un ordinateur ou d’une tablette est déjà répandu dans certaines écoles, celle-ci n’est pas encore omniprésente. Mais, avec les avancées régulières des technologies et l’utilisation croissante des NTIC (Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication) nous allons devoir nous adapter.
En effet, internet apparaît comme un outil pédagogique en soi auquel nos bambins doivent être formés (et informés) afin de prendre conscience des possibilités mais aussi des dangers de ce dernier.
Car, si leur quotidien tend à être progressivement envahit par les nouvelles technologies il ne faut pas croire que leur apprentissage se fera de lui même.
Il est donc de notre rôle de leur apprendre à utiliser les objets connectés de la manière la plus optimale qu’il soit, afin de ne pas rendre cette utilisation nocive.

Ainsi l’absence d’objets éducatifs sur le marché du tout connecté ne semble pas vraiment se justifier puisque les enfants sont destinés à être de plus en plus entourés par ce type d’objets. Certains seront même habituer à voir dès leur plus jeune âge un ovoide dans leur lit ou dans leur chambre pour que leurs parents puissent les surveiller… Alors pourquoi cette coupure entre objets connectés pour les bébés et pour les adultes?
Si nous n’avons pas de réponse à cette vaste question, nous pensons néanmoins que ce secteur est prometteur et devrait être plus investi. Les parents, de plus en plus pris par leur travail, seront certainement content de pouvoir bénéficier d’une sorte de coach à domicile pour les devoirs. Du stylo connecté au livre connecté en passant par une table de multiplication interactive, les possibilités semblent pourtant infinies.
En plus de cela (et assez tristement) nous ne pouvons quand même pas dire que le système éducatif français soit le plus performant à l’heure actuelle.
Les objets connectés pourraient ainsi faire le pont entre éducation et loisir, en proposant un apprentissage ludique et interactif, en formant ainsi nos chérubins à la technologie qui ira de pair avec leur avenir.

One Comment

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.