in

Natation connectée : SwimBot révolutionne l’entrainement

swim bot une

Comme pour le football, le grand bassin se connecte progressivement, enfin surtout les nageurs. Conçu par des français, SwimBot veut révolutionner les méthodes d’entrainement de ces derniers. Son dispositif en a d’ailleurs déjà séduit plus d’un. En avant, on plonge à sa découverte.

Nous l’avions déjà présenté dans notre top des objets pour une natation connectée, mais il méritait que l’on s’attarde un peu plus longuement sur son cas. SwimBot pourrait bien révolutionner l’entrainement des nageurs de demain, à commencer par ceux qui s’élanceront cet été dans le grand bain des Jeux olympiques de Rio.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=aTc4sNVzRsk »]

Une natation connectée avec un coach sous le bonnet

Alors non, ne vous imaginez pas avec Philippe Lucas vous aboyant dans les oreilles. Swin Bot est surtout là pour conseiller n’importe quel nageur, du débutant au professionnel en toute sérénité, dans le creux de l’oreille. Le dispositif se présente sous la forme d’un lecteur mp3 équipé d’écouteurs à résonance crânienne, reliés au smartphone par Bluetooth.

swimbot
Complètement étanche, Swim Bot se place sous le bonnet, et analyse chaque geste du nageur durant son effort physique dans le but de le faire progresser. Comme pour le bracelet Swimmo, les données sont enregistrées pour analyser les progrès effectués et orienter vers des conseils d’entrainement pertinents.

Fait pour le haut niveau

Les indications sont donnés en temps réel par des alertes sonores, pour que le nageur puisse immédiatement corriger ses mouvements. Avant de se jeter à l’eau, Swin Bot vous propose des vidéos tutoriels animées en 3D, pour enseigner aux sportifs les gestes parfaits à adopter, en terme d’amplitude ou de traction sous-marine par exemple.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=IMyH69BDjbg »]

Dans une époque où le sport professionnel demande toujours plus de précision pour réaliser de nouvelles performances, Swin Bot propose son aide pour repousser un peu plus la barre des records. Sur son site, la société originaire de Meudon se vante d’avoir pu convaincre des champions olympiques comme Alain Bernard ou encore Coralie Balmy, qui ont testé et adopté ce nouvel outil d’entrainement.

Débuté en 2013, le projet Swim Bot recherche encore des donateurs sur sa plateforme de crowdfunding Indiegogo. Pour le moment, 44 000 dollars ont été réunis, sur les 150 000 visés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.