in

Japon : un robot domestique à l’effigie d’un mort pour faire son deuil

Robot domestique mort Japon

Au Japon, une artiste propose d’imprimer en 3D le visage d’un être disparu pour le placer sur un robot domestique qui adoptera le comportement du mort. Une façon d’aider à faire son deuil.

On considère souvent les japonais comme étant assez bizarres. Cette nouveauté surprenante confirme effectivement les goûts parfois assez glauques du pays du soleil levant. L’archipel nippon est aussi très à la pointe en matière de robotique. Aussi, une artiste japonaise a eu l’idée de transformer un robot domestique en l’adaptant aux caractéristiques d’une personne décédée notamment avec un masque imprimé en 3D à son effigie mais aussi en allant plus loin dans le rapprochement avec le défunt.

Un robot domestique censé aider à faire son deuil

Le concept peut paraître particulièrement bizarre ou glauque pour un occidental pourtant, au Japon, l’idée plaît beaucoup. Baptisé « Digital Chaman », le concept basé sur un robot domestique et créé par l’artiste japonaise Etsuko Ichihara, est assez simple. L’artiste propose aux candidats une entrevue avant leur décès afin de connaître la personnalité de la personne, ses gestes et réaliser des enregistrements de sa voix. Un masque facial réaliste est aussi imprimé en 3D.

Après le décès de la personne, le masque est placé sur le robot et un logiciel est installé. Celui-ci va alors reproduire les gestes du mort mais aussi répondre avec sa voix imitant, d’une certaine façon, la présence du défunt à travers de ce robot domestique. Notez toutefois que la durée de vie de ce système n’est que de 49 jours. Une durée volontairement assez limitée puisqu’elle correspond à la période de deuil observée dans la tradition japonaise après les funérailles.