in

Pourquoi Instagram est un danger pour vous et vos proches ?

On voit de plus en plus de jeunes enfants utilisant Instagram, mais ces jeunes utilisateurs sont-ils conscients du danger auquel il s’expose ?

Quels sont les dangers d’Instagram pour les enfants ? Ce sujet préoccupe, car de plus en plus de jeunes utilisent Instagram à un âge de plus en plus jeune. En fait 80 % des 13 à 18 ans et 23 % des 8 à 12 ans ont des comptes sur les réseaux sociaux. Voici donc le pire d’Instagram.

Des prédateurs de tous les sortes

Instagram est si populaire auprès des mineurs que le site est le plus utilisé par les prédateurs d’enfants qui sont nombreux sur Internet. Naomi Zift explique dans cette vidéo que les adolescents ont tendance à utiliser cette plateforme de médias sociaux comme un journal numérique. Ces derniers y partagent des informations réelles sur leur vie privée. Le danger est que les publications Instagram sont par défaut visibles publiquement.

Avec ces informations librement partagées, les prédateurs peuvent facilement concevoir des plans pour les rencontrer seuls. Bien sûr, certains prédateurs se contentent d’exploiter des mineurs en ligne. Ils peuvent leur parler de manière inappropriée, envoyer ou demander des images inappropriées et utiliser leurs données pour les faire chanter. Ces prédateurs peuvent même abonner le compte de votre enfant à d’autres comptes indésirables à leur insu.

Exposition à des contenus pour adultes

Instagram n’a pas été conçu pour les enfants. L’exposition aux contenus pour adultes est un danger de cette plateforme. En effet, elle regorge de pornographie, de drogues, de sujets sombres…

Harcèlement sur Instagram, un danger bien réel

Les cas d’harcèlement virtuel sur le net comme sur Instagram sont nombreux. Il existe d’ailleurs une méthode d’harcèlement appelée doxing sur le net. Elle consiste à trouver et à publier des informations personnelles d’une personne pour les rendre publiques. L’harceleur pousse des étrangers à harceler la victime ou même à appeler leur employeur.

Exposition virale

Vous ne pouvez jamais prédire si une publication deviendra ou non virale. Un contenu potentiellement embarrassant publié peut se propager avant qu’il ne puisse être supprimé. L’utilisateur peut devenir une célébrité Internet involontaire. Or, les publications les plus embarrassantes peuvent circuler en ligne indéfiniment.

Les pirates

Plusieurs raisons comme l’usurpation d’identité, le chantage… peuvent motiver un piratage. Les pirates peuvent utiliser les vrais comptes qu’ils ont subtilisé pour des fins malveillantes. Ils peuvent les revendre à d’autres criminels ou les utiliser pour diffuser de la propagande ou du spam. Notez que ces pirates peuvent utiliser des informations apparemment anodines pour obtenir ce qu’ils veulent.

Les problèmes de santé mentale dus à Instagram, un danger sous-estimé

Le Royal Society for Public Health a révélé que de toutes les plateformes de réseau social, Instagram est le pire pour la santé mentale. Plusieurs études ont montré que les adolescents passant le plus de temps sur Instagram sont les plus susceptibles d’être déprimés. Un petit souci risque de déclencher un comportement erratique. Ce danger se reflète cependant par le fait que cette plateforme est aussi extrêmement addictive.

Instagram est ses défis potentiellement dangereux

On retrouve sur le net de nombreux défis les uns plus dangereux et plus idiots que les autres. Il en est ainsi du défi du seau à glace, le bordage, le défi Tide Pod… Les adolescents sont les plus victimes de ces défis, car ils absorbent rapidement de nouvelles idées. Or, ils n’ont pas encore la maturité nécessaire pour les évaluer correctement.

La messagerie privée

Le souci avec cette messagerie privée est que vous ne pouvez pas voir les échanges privés de votre enfant avec les autres. Comptant sur cette fausse impression de sécurité, votre enfant peut prendre des risques insensés. L’illusion de la vie privée et la confiance mal placée peuvent pousser votre enfant à partager des informations privées. Ils peuvent aussi accepter de rencontrer des étrangers sans avoir compris que leur personnage en ligne peut juste être un masque.

Rinstas et Finstas

Sur Instagram, il est courant d’avoir un vrai compte appelé rinstas et un faux compte appelé finstas. Ironiquement, les finstas représentent plus précisément leurs utilisateurs si les rinstas reflètent le plus souvent leurs personnages en ligne. Le danger est qu’un harceleur peut utiliser de faux comptes. D’autres utilisateurs peuvent également essayer de manière obsessionnelle de donner l’impression qu’il a une vie parfaite. Cela risque de donner éventuellement des complexes ou des problèmes mentaux aux autres utilisateurs.

Si tout cela vous a convaincu, découvrez comment supprimer votre compte Instagram ici. Et si vous souhaitez découvrir des alternatives potentiellement moins nocives au réseau social de Mark Zuckerberg, nous avons le dossier qu’il vous faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.