in

Batman : classement des films du pire au meilleur

films batman

Avec plus d’une dizaine de films au compteur, la franchise Batman a fait entré le justicier masqué parmi les personnages emblématiques du cinéma. Interprété différemment, le personnage a toujours gardé son attrait en parcourant des décennies.

Les films mettant en vedette Batman ont façonné l’esprit des cinéphiles, notamment avec un grand nombre de longs métrages diffusés au fil des ans. A côté de Superman, de Spiderman ou les autres stars du MCU, Batman reste ancré dans l’histoire du cinéma moderne. Néanmoins, certains volets n’ont pas réussi à conquérir le public. La liste suivante donne le classement des films Batman du pire au meilleur.

Batman & Robin (1997), parmi les pires films Batman

Dans ce film, Georges Clooney incarne Bruce Wayne. A côté de lui, c’est Chris O’Donnell qui a interprété le rôle de Dick Grayson (alias Robin). On y retrouve également d’autres stars dans la peau des méchants. Arnold Schwarzenegger a ainsi joué M. Freeze, et Uma Thurman a interprété le rôle de Poison Ivy.

Parmi les films Batman, « Batman & Robin » a reçu beaucoup de critiques émanant des spectateurs et de la presse. En effet, certains ont pensé que le film était juste une excuse pour vendre des produits dérivés. Le film, montrant des scènes absurdes, laisse penser qu’il s’agit d’un monde couvert de ridicule. Il y a même des scènes ou des personnages féminins ne font que poser, sans avoir une réelle nécessité dans le film.

Les costumes sont d’une telle extravagance que certains soulignent les tétons des personnages. Par ailleurs, on y trouve des dialogues plutôt ennuyeux. Tout cela nous a amené à placer celui-ci au dernier rang de notre sélection.

Batman Forever (1995)

Dans « Batman Forever », les personnages secondaires ont reçu plus de mérites que les personnages principaux. C’est la première raison pour laquelle il figure parmi les plus critiqués des films avec Batman.

En plus, Val Kilmer, incarnant le rôle de Bruce Wayne, revêt plus le costume de comique que de super-héros. Son ton plus léger n’est tout simplement pas compatible avec son rôle. On ne peut toutefois pas ignorer la part de responsabilité du réalisateur, Joel Schumacher qui, à l’opposé de Tim Burton, est plutôt grotesque.

Dans le film, les méchants ont été plus acclamés. Il s’agit de Jim Carrey et de Tommy Lee Jones, qui ont joué les rôles respectifs de Sphinx et Doube-Face. L’absence d’alchimie entre Val Kilmer et Nicole Kidman n’a pas non plus permis de faire sortir l’intérêt amoureux de Bruce Wayne pour le Dr Chase Meridian.

Public et critiques ont tous fait part de la médiocrité du film. Celui-ci est également la clé pour faire revenir Robin deux ans après, encore un autre fiasco.

Justice League (2017)

On a introduit celui-ci dans le classement bien qu’il ne soit pas vraiment un des films Batman. En effet, Batman n’est pas très utile dans ce film, notamment après avoir réanimé le cadavre de Superman à l’aide d’une boîte électrique extraterrestre.

Ben Affleck, incarnant Batman, n’est pas plus utile que les autres justiciers tels que Wonder Woman, Flash ou Aquaman. En plus, Steppenwolf n’est pas vraiment un méchant qui mérite le nom. C’est plutôt un fou qui veut gouverner le monde. Les débats ont ainsi fait rage autour du film.

Toutefois, dans son précédent, « Batman vs Superman », Ben Affleck a su se démarquer et être plus présent. On a pu dégager qu’il se sentait obligé de faire le film. En fait, on perçoit le film comme étant une suite forcée de « Batman vs Superman », de manière à ramener le héros venant de la planète crypton.

Batman v. Superman: L’Aube de la Justice (2015)

Pas plus mauvais que « Justice League », ce film a au moins attiré plus de spectateurs. Techniquement, il s’agit d’une suite du film « Man of Steel » de la saga Superman. Les ambitions d’un film digne des super-héros de DC ont été au rendez-vous, du moins en théorie.

L’histoire n’a toutefois pas convaincu tout le monde, certains ont même établi une liste d’objets connectés que Batman aurait pu utiliser contre Superman..

Les tonnes d’images de synthèse ont saturé le film au point d’altérer sa nature. En outre, on a dû se réajuster à voir Ben Affleck pour le rôle de Batman, au lieu de Christian Bale. Ajouté à cela, un scénario fragile truffé de « trou », qui semblait provenir d’un scénariste amateur et dont le but était uniquement d’introduire « Justice League ».

Néanmoins, il y a un point positif, l’introduction de Wonder Woman. L’héroïne fait son entrée pendant la bataille finale. Cette scène est comme une étincelle qui donne un peu de lueur au film. Ainsi, lorsqu’on parle de « Batman v. Superman », les fans pensent tout de suite à Wonder Woman.

Batman: Le Film (1966)

Celui-ci fait apparaître la majorité des acteurs de la série télévisée « Batman ». A part Batman, joué par Adam West, et Robin, incarné par Burt Ward, on y voit également Catwoman, le Joker et le Pingouin. Dans ce premier long métrage de la franchise des films Batman, on voit le binôme combattre des méchants qui veulent détruire la ville de Gotham.

A noter qu’il est sorti juste après la fin de la première saison de la série Batman. Une série télévisée qui a eu un énorme succès. Les fans ont ainsi pu revivre les aventures en attendant la sortie de la saison suivante.

Le problème avec ce film est qu’il semble reprendre toutes les intrigues de la série, une sorte de répétition de scènes. De fait, le succès relatif de « Batman : le film » dans la culture populaire repose sur les rediffusions à la télévision et la location de vidéos. En plus, des années plus tard, on a repris le casting du film pour le reproduire dans une série de comics (2013) et un film d’animation (2016).

Batman Begins (2005)

En mettant Christian Bale dans le rôle de Batman, le réalisateur Christopher Nolan a repris le bâton huit ans après « Batman & Robin ». A côté de Bale, le réalisateur a opté pour une distribution de soutien.

Ainsi, Michael Cain, Gary Oldman et Katie Holmes ont joué dans les rôles respectifs d’Alfred Pennyworth, James Gordon et Rachel Dawes. Deux grandes icônes du cinéma ont également participé au film : Morgan Freeman alias Lucius Fox et Liam Neeson dans le rôle de Ra’s al Ghul.

Le succès de « Batman Begins » est notamment dû aux effets miniatures qui étaient plus réalistes par rapport aux images de synthèse. Il se caractérise aussi par une série de cascades traditionnelles. Par ailleurs, Bale a reçu des éloges supplémentaires, en plus de la valeur émotionnelle que le public a attribuée au film.

Batman Le Défi (1992)

« Batman Returns » (Batman Le Défi en France) est apparu trois ans après le succès de « Batman ». Le film se concentre plus sur la famille, l’identité ainsi que l’espoir et la vengeance. En outre, le titre reflète le retour de Michael Keaton, jouant le rôle principal, et de Tim Burton, comme réalisateur.

La combinaison semble parfaite. D’un côté, on rencontre l’acteur qui a joué le meilleur personnage de Batman. De l’autre côté, il y a Tim Burton et ses styles gothiques, parfaits pour le thème. Dans ce film, Burton transporte le public à Gotham où les scènes se déroulent pendant les fêtes.

Avec Danny DeVito jouant le rôle du Pingouin et Christopher Walken en tant que Max Shreck, il faut dire que le casting a été effectué minutieusement. Quant à Catwoman, incarnée par Michelle Pfeiffer, le rôle est plutôt déterminant pour sa carrière. Aussi, le franc-succès du film a presque permis à Pfeiffer de faire un spin-off de Catwoman. Cependant, le rôle est finalement interprété par Halle Berry dans Catwoman en 2004.

The Dark Knight Rises (2012)

« The Dark Knight Rises » est un film inspiré de plusieurs comics dont « No Man’s Land », « The Dark Knight Returns » et « Knightfall ». C’est, en quelque sorte, la fin de la trilogie Dark Knight, concluant les différentes intrigues.

C’est le dernier de la série où on rencontre Christian Bale, qui incarne le rôle principale du super-héros. Son scénario et ses séquences ont su toucher le cœur du public, plaçant le film au rang des bons films avec Batman. En effet, ses diverses performances artistiques, conjuguées à une profondeur émotionnelle, ont fini par recevoir des éloges émanant des critiques et du public.

The Batman (2022)

Dans cette œuvre indéniablement plus sombre, le réalisateur Matt Reeves (connu pour avoir revigoré la franchise La Planète des Singes) réunit la crème des personnages des films Batman.

Autour du chevalier noir, on retrouve donc Catwoman, mais aussi le Sphinx ou encore le Pingouin, interprété de façon magistral par un Colin Farrell méconnaissable. Et pour éviter au film de se perdre en conjecture sur trois longues heures, Reeves a trouvé une parade : ne jamais perdre de vue son Batman.

Campé par Robert Pattinson, Batman est ici encore à ses débuts, encore tourmenté par sa relation avec son alter-égo masqué, donnant un personnage riche en émotions. Une entrée plus que réussie pour une nouvelle trilogie.

Batman contre le fantôme masqué (1998)

« Batman contre le fantôme masqué » est l’un des meilleurs films Batman. Présenté en toute simplicité, dans un style traditionnel en 2D, le film raconte la volonté du chevalier noir qui joue comme un détective. En effet, un assassin court dans l’ombre en continuant à éliminer les chefs du crime sur son passage. Bruce Wayne, alias Batman, veut tout savoir sur ce serial killer.

Présenté dans un environnement gothique comme la plupart des autres films de la série, celui-ci se veut autant montrer un aspect esthétique à l’histoire. Cette histoire vraiment émouvante, qui est aussi éprouvante, est suit la série animée Batman.

De ce fait, même s’il n’arrive pas à devancer les autres films Batman dans notre sélection, ce film est tout aussi génial. Il montre la flamme d’un justicier sans pouvoir qui revêt d’une volonté inébranlable de sauver la ville de Gotham.

Batman (1989)

Depuis les premiers films Superman, le Batman de 1989 a apporté un renouveau dans le genre super-héros. Avec Michael Keaton comme personnage principal et Tim Burton qui signe en tant que réalisateur, le film a connu un franc succès.

Keaton, plus connu comme acteur comique a su se mettre dans la peau d’un super-héros, auprès de Kim Basinger, Pat Hingle, Billy Dee Williams et Jack Nicholson. Batman fait intervenir deux figures complètement opposées : le chevalier noir et l’effrayant Jocker, joués respectivement par Keaton et Nicholson.

Le film est ainsi une version vivante de la BD, ramenant les scènes directement déduites de ses pages. Les 40 millions de dollars investis dans le film ont rapporté plus de 400 millions de dollars rien qu’au box-office. Grâce à ces millions, Batman s’est hissé à la place du cinquième film le plus rentable de l’époque.

En outre, le film a reçu différentes nominations. C’est également de ce film que la fameuse série animée Batman a été inspirée. C’est ainsi une autre réussite, qui a conduit à l’univers animé DC.

The Dark Knight (2008) : le meilleur des films Batman

Le chevalier noir est sorti trois ans après « Batman Begins ». Christopher Nolan renoue avec Christian Bale dans le rôle du super-héros face à Heath Ledger, incarnant le Joker. Maggie Gyllenhaal a remplacé Katie Holmes dans le rôle de Rachel Dawes et le méchant Two-Face, c’est Aaron Eckhart qui l’a joué.

Ainsi, Nolan a fait monter les enchères en relevant le défi et en choisissant les meilleurs acteurs. « The Dark Knight » a révolutionné la série entière. Les deux acteurs principaux, Bale et Ledger, se sont complètement mis dans la peau de leur personnage tout le long du tournage. C’est aussi pour cela que celui-ci est l’un des films Batman les plus rentables, occupant la quatrième place en 2008.

Mais bien que le film ait connu autant de gloire, il a aussi fait souffrir le jeune Ledger, qui est décédé bien avant la sortie du film. Ledger, qui a joué le méchant de l’histoire, le Jocker, n’a pas pu refermer l’épisode où il était le Joker. Néanmoins, le rôle lui a permis de recevoir un Oscar posthume du meilleur acteur dans un second rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.