in

Planète des Singes : tous les films classés du pire au meilleur

La planète des singes

Quel est le meilleur titre parmi les 9 films qui composent la saga La Planète des Singes ? Si vous êtes fan de ces classiques de la science fiction, ce classement vous plaira sûrement !

Depuis sa sortie en 1968, La Planète des Singes est l’un des chefs d’œuvre qui a marqué l’histoire des studios 20th Century Fox. Faisant partie des grands classiques cinématographiques, il demeure un incontournable pour les amateurs de science-fiction. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les 9 films qui composent la saga.

Vous découvrirez notre classement des pires films aux meilleurs, étant donné que chaque œuvre n’est pas un véritable joyau du septième art. Des intrigues aux métaphores, en passant par la pertinence des jeux d’acteurs, nous allons passer au crible chaque film qui compose la franchise La Planète des Singes.

La Planète des Singes (2001)

Dès que vous entendez le nom de Tim Burton, vous pensez à des ouvrages à en couper le souffle ? Dans le film La Planète des Singes, le réalisateur s’est surpassé comme toujours. Sa version va au-delà de la tradition et se rapproche davantage du livre original. Cela a permis d’offrir un regard nouveau à la saga.  Bien que les critiques ne soient pas tendre avec ce film, il faut comprendre qu’il véhicule un autre message que ses prédécesseurs.

Les scènes sont pleines d’action avec un casting trié sur le volet, notamment les performances de Mark Whalberg, Tim Roth et Helena Bonham Carter. Pourquoi un tel rebut malgré un public présent après avoir attendu 28 ans avant la prochaine  entrée ? Peut-être à cause des nombreux obstacles que la production a rencontrés tout au long du tournage.

Il faut croire que plusieurs scènes n’ont pas pu être tournées, rendant l’histoire moins captivante. Un voyage dans le temps et la transformation du célèbre Lincoln Memorial en image de singe n’ont pas été accueilli les bras ouverts.

Le secret de La Planète des Singes (1970)

Si le premier opus sorti deux ans auparavant a séduit un grand nombre de fans, il faut croire que la suite n’a pas réussi à répondre aux attentes. Peut-être que le réalisateur de l’époque a mis la barre un peu trop haute, puisque dans Le secret de La Planète des Singes sorti en 1970, les intrigues ne sont pas aussi captivantes qu’à leur début.

Après la mort tragique de Charlton Heston dans cette suite du film La Planète des Singes, nous aurons droit à une reprise des mêmes scénarios que ceux dans le premier volet. En effet, un autre astronaute parti au secours de Taylor sera capturé et l’histoire se répètera de nouveaux sauf à une différence près. La planète sera menacée par des humains mutants qui tentent de la recoloniser en exterminant les singes. Néanmoins, ce film déterminera la suite de la franchise jusqu’à la sortie de sept autres titres.

La Bataille pour La Planète des Singes (1973)

La Bataille pour La Planète des singes signe le début d’une nouvelle ère pour la franchise. Le début du film nous montre comment César a fondé une famille et est devenu un leader hors pair. La situation est retournée aux avantages des singes. Les hommes sont les esclaves et les singes leurs maîtres.

Sauf que cette paix ne sera pas de longue durée. Des humains mutants ayant vécu reclus durant la pandémie veulent reprendre le contrôle. L’intrigue, bien qu’elle veule transmettre un message positif est vu d’un mauvais œil. Un autre côté sombre de l’histoire est aussi mis en évidence, les singes n’ont jamais vraiment abandonné leurs armes, même si les premiers évènements se sont déroulés il y a 600 ans.

La Planète des Singes : l’affrontement (2014)

Contrairement à ce que nous nous attendions, le film La Planète des Singes : l’affrontement est un reboot qui ne se focalise que sur César. Il laisse de côté d’autres personnages intéressants qui auraient pu apporter un intérêt à l’ensemble du film. Toutefois, il introduira un protagoniste humain, Malcolm. Ce dernier tentera de réparer un barrage hydroélectrique qui alimentera en électricité la ville peuplée par les humains.

César donne le feu vert à condition que les humains déposent leurs armes sur le territoire des singes. Sauf que tout le monde ne veut pas résoudre les tensions par la diplomatie. Koba va commettre des actes de trahison ce qui va provoquer une guerre imminente. Les humains ne vont pas pardonner cette trahison de la part des singes, ce qui conduira à la guerre.

Les Evadés de la Planète des Singes (1971)

Que se passerait-il si la situation a été inversée et que des singes intelligents atterrissent sur la planète des hommes ? Dans Les Evadés de la Planète des Singes, cette suite du film nous dévoile ce scénario. En effet, Cornelius et Zira, des singes savants se sont échappés de leur planète avant qu’elle ne soit détruite. Ils ont fait un bond dans le passé pour arriver en l’an 1973. Confrontés au jugement des humains qui ne peuvent pas comprendre leur intelligence, le couple va devoir faire face aux préjugés. Sauf que le pire reste encore à venir lorsque Zira tombe enceinte.

L’humanité a peur et insiste pour qu’elle avorte. Une chose que les deux scientifiques refusent au péril de leur vie. Ils se sont échappés à bord d’un vaisseau mais sont abattus avec l’enfant. Mais comme les scénaristes sont remplis d’imagination, l’enfant qui se trouvait à bord du vaisseau n’était pas celui de Zira. Il faut croire qu’elle l’avait échangé avec le singe d’un cirque. Son enfant sera rebaptisé César, un personnage incontournable dans la suite de l’histoire !

La Conquête de la Planète des Singes (1972)

Ce film de Jack Lee Thompson montre César élevé dans un monde où les singes sont réduits en esclavage. Mais il fournit également des événements historiques importants dans la lignée de la franchise. Le film nous explique comment les singes ont conquis l’humanité avec César à sa tête.

Sauf que lors de l’avant-première, le public avait été rebuté par les scènes de violence contenues dans le film. Alors, pour éviter que le film ne soit un véritable flop, la production a décidé de changer la fin. Lorsque César demande à son armée de tuer les humains, on entend Lisa prononcé son premier mot « Non ». Les singes se sont retirés et César déclare que bien que Lisa ne soit pas humaine, elle peut se comporter tels que les humains.

La Planète des Singes : Suprématie (2017)

La Planète des Singes : Suprématie est l’entrée la plus récente de la franchise. Le film met en avant l’évolution de la grippe simienne. Au départ, cette maladie avait donné aux singes leur intelligence tout en anéantissant une large partie de l’humanité et en laissant derrière elle des rescapés muets. Le film aborde des sujets délicats comme la lutte pour la liberté et la peur d’une maladie qui ne cesse de progresser.

Il faut noter que c’est l’un des épisodes les plus sombres de la franchise. César doit faire face à la perte d’un de ses fils ainsi que de sa femme. Malgré ces pertes, sa détermination est renforcée lorsqu’il part à la quête d’une oasis. Mais devant lui, la guerre. D’ailleurs, il succombera à ses blessures tout au long des affrontements. César sera enterré avec la promesse que son jeune fils, Cornelius, connaîtra l’épopée de son père. Ce dénouement laisse présager une suite au film. Nous attendrions avec impatience sa sortie.

La Planète des Singes : Les origines (2011)

Le film La Planète des Singes : Les origines, est sorti 40 ans après la sortie du premier opus. C’est certainement pour cette raison qu’elle se trouve à la deuxième place, mais pas que. Le film permet à la nouvelle génération de comprendre comment les singes sont devenus les maîtres et comment l’humanité a décliné au bout de quelques siècles. C’est comme une sorte de rétrospection permettant aux spectateurs de revivre des moments emblématiques des précédents films.

Parmi les moments forts du film, citons celui où Dodge Landon, un collègue astronaute de Taylor mort dans le deuxième film, tente de tuer César avec une matraque paralysante. Lorsque ce dernier sort la phrase culte, César répondra par un « Non ». Il deviendra ainsi le premier singe capable de parler. Tout au long du film, nous découvriront également l’infection des hommes par la grippe simienne, cause de leur extension. Mortelle pour l’homme, ce virus sera à l’origine de la civilisation des singes.

La planète des singes (1968)

Il est tout évident que le premier opus occupe la première place de notre classement, bien que cela ne soit pas toujours le cas. En effet, c’est ce film sorti en 1968 qui a permis de donner naissance aux huit autres œuvres cités ci-dessus. Alors que des astronautes partent en voyage pour découvrir les secrets de la galaxie, ils sont amenés sur une planète où des singes intelligents, capables de parler, règnent sur la Terre, asservissant l’espèce humaine.

Un seul astronaute survivra à ce périlleux voyage, Taylor. Il se fera prisonnier mais épargné pour sa grande capacité intellectuelle. L’humain se liera d’amitié avec Corneilius et Zira, un couple de chercheurs qui sont convaincus de l’existence de la civilisation humaine avant les singes sur cette planète. Taylor comprendra par la suite que l’humanité était à l’origine de sa perte.

Outre l’histoire qui est captivante, il faut aussi considérer les costumes des personnages dans le film. Plus réaliste comme jamais malgré les moyens limités de l’époque, le premier opus de La Planète des Singes a une place a mérité au sommet de la franchise.

Si vous souhaitez visionner la collection toute entière, rendez-vous sur Disney Plus.

  • Comment avoir plus de nouveautés sur Disney Plus ?

À cause de la chronologie des médias, le catalogue proposé par Netflix en France reste limité par rapport à l’étranger.

Voici comment contourner ces restrictions :

  • Installez un VPN comme NordVPN
  • Lancez le VPN
  • Sélectionnez un serveur situé dans un pays étranger
  • Accédez au catalogue Disney Plus du pays choisi.
Partager l'article :

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *