in

Le Fair Trade Electronic ouvre les objets connectés au commerce équitable

Après le concept de Fair Trade, développé par Max Havelaar, pour garantir des produits alimentaires eco-responsables, ce concept s’est dès à présent exporté dans le domaine de l’électronique. Ainsi, profiter des nouvelles technologies en réduisant son impact sur l’environnement, c’est maintenant possible !

Le domaine de l’électronique et des objets connectés sont souvent mis à l’index à cause des produits toxiques et très peu recyclables qu’ils contiennent, de plus ils sont très énergivores et exploitent souvent des ressources naturelles qui ne sont pas forcément renouvelables. Morgan Segui, a mis en place en 2012 un concept original : le Fair Trade Electronic. Celui-ci fonctionne sur les mêmes principes que ceux du commerce équitable dans l’alimentaire : c’est-à-dire un respect des matières premières, un maximum de recyclage des produits et une traçabilité des éléments de construction sans faille. Certains constructeurs ont déjà adopté cette politique éco-responsable pour l’adapter au marché des objets connectés.

Le Fairphone, le premier smartphone issu du commerce équitable

C’est sur une idée originale du designer néerlandais, Bas Van Abel, que le premier smartphone issu du commerce équitable a vu le jour. Quelques années ont passé, et une deuxième version de ce smartphone est dès à présent disponible à la vente sur le site de la marque, Fairphone. Ce smartphone a été conçu pour répondre à un certain nombre d’enjeux : celui de correspondre aux exigences du marché dans un milieu où la concurrence fait rage et surtout le respect des hommes et des produits utilisés. Part la signature d’une charte avec le constructeur sur le respect des employés et l’utilisation de matériaux responsables comme le Coltan non issu de zones de guerre en Afrique notamment, Fairphone propose une autre manière d’aborder l’électronique et les objets connectés.

Smartphone commerce équitable Fairphone
Fairphone est le premier smartphone éco-responsable.

Même si le Fairphone utilise des matériaux recyclés et éco-responsables, il ne perd pas au niveau de la qualité des fonctions qu’il propose et de sa puissance : il dispose d’un écran tactile, d’un appareil photo, d’une caméra, d’une double SIM et d’une batterie amovible. Alors si son concepteur, Bas Van Abel a réussi à séduire avec une première version performante, la sortie du Fairphone 2 présente d’une petite révolution dans l’univers de la téléphonie… En effet, cette nouvelle version est complètement transformable par un système de modules emboîtables à l’intérieur du téléphone et permet ainsi à chacun de se concevoir un smartphone qui correspond parfaitement à son mode d’utilisation.

La grande réussite du Fairphone finalement ne réside pas seulement dans son prix, qui reste raisonnable pour un smartphone performant (comptez 525 euros pour le Fairphone 2) mais surtout dans la manière d’aborder la technologie et de la remettre dans un fonctionnement de consommation responsable.

Smartphone commerce équitable Fairphone
Conçu comme un puzzle, chacun peut ajouter ou enlever les modules quil souhaite.

Les limites du Fair Trade Electronic

D’autres concepteurs ont adopté cette nouvelle manière d’aborder les objets connectés, notamment la marque United Pepper qui développe des objets connectés éco-responsables, parmi eux, la webcam Lili et le Hub USB Oscar. Malheureusement, si le Fairphone a réussi son pari, United Pepper en est loin… Car même si cette marque propose des objets connectés ludiques et colorés afin de plaire à l’ensemble de la famille et que ceux-ci sont fabriqués à partir de matériaux recyclés comme le kapok (une fibre végétale), du coton et du sable du Mékong qui sont tous issus du commerce équitable, le succès n’est pas forcément au rendez-vous. Il est vrai que même si l’objet en lui-même respecte la charte voulue par les acteurs du commerce équitable, la performance de ceux-ci n’est malheureusement pas à la hauteur des besoins énergétiques des utilisateurs ou incompatibles avec du matériel informatique puissant.

commerce équitable Fair Trade
Les accessoires informatiques sont eux-aussi éco-responsables.

Même si ces objets connectés ont une utilité limitée, on peut cependant noter la démarche engagée par la marque pour faire changer l’industrie de l’électronique et des objets connectés. De plus en plus d’entreprise souhaitent ouvrir la technologie des objets connectés au commerce équitable et emboîter le pas à la Fair Trade Electronic. Après des années à la course à la nouveauté, il est rassurant de voir que certains acteurs du milieu recentrent les priorités de ces objets. Après la Cop 21 et les appels à l’aide des écologistes, il est important que les objets connectés participent aussi aux changements que nous devons absolument faire pour modifier notre mode de consommation.

Faire travailler ensemble la technologie des objets connectés et le commerce équitable sans perdre en qualité et en nouveauté, permet à chacun de consommer différemment sans renoncer aux bienfaits que peut nous apporter la technologie au quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.