in

Cette incroyable maison est 100% recyclable et imprimée en 3D

La BioHome3D, cette maison imprimée en 3D, est fabriquée en matériaux naturels. Elle pourrait résoudre la pénurie actuelle de logements.

Des chercheurs de l’Université du Maine des États-Unis viennent de dévoiler une invention majeure. Ils ont inventé une solution à la pénurie historique de logements aux États-Unis. Ces chercheurs ont utilisé l’une des plus grandes imprimantes 3D pour mettre sur pied leur maison imprimée en 3D. Ils n’ont utilisé que des matériaux biosourcés, ce qui en fait une habitation totalement écologique.

Fabrication de la BioHome3D

Fabriquer une maison imprimée en 3D est un défi que beaucoup de chercheurs ont tenté de relever ces dernières années. À ce jour, la plupart des solutions ont impliqué l’utilisation de béton ou d’argile et des méthodes traditionnelles de construction comme l’ossature en bois. La BioHome3D de l’ASCC est complètement différente.

Ce gigantesque prototype de maison imprimée en 3D a tous les éléments attendus d’un logement. Il a des murs, un sol et un toit, tous faits en 3D avec de la fibre de bois et des résines biologiques provenant de sources naturelles. Sa construction est rapide. En effet, il suffit d’imprimer quatre modules en 3 D. Le centre a ensuite assemblé la BioHome3D en une demi-journée. Deux heures ont, par la suite, suffi pour réaliser son installation électrique et la câbler au réseau d’électricité.

Intérêts de la BioHome3D, la maison imprimée en 3D

L’ASCC espère que leur BioHome3D peut résoudre la pénurie en logements aux États-Unis. En effet, il nécessite moins de main-d’œuvre et de matériel. Notez que dans le Maine seulement, il y a déjà une pénurie croissante d’environ 20 000 logements dans tout l’État.Cette pénurie de logements sur le territoire américain viendrait d’un problème politique et non technologique. Cela ne signifie cependant pas que la technologie n’ait pas son mot à dire pour résoudre tout ce souci. D’autant plus que le ciment, l’ingrédient clé du béton, a une empreinte carbone massive. En 2018, sa production mondiale a généré dans les 8 % des émissions annuelles de gaz à effet de serre. Cela constitue plus de pollution que celle produite par l’ensemble de l’industrie du transport aérien. La maison imprimée en 3D pourrait réduire ou supprimer entièrement le besoin de béton dans la construction résidentielle. Cela pourrait changer la donne sur le plan environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *