in

BioPen : le stylo à cartilage qui réparera vos fractures

peter choong biopen

Beaucoup se l’était imaginé, la science l’a fait ! BioPen est un objet absolument révolutionnaire, puisqu’il va être capable d’imprimer du cartilage. Cela a un petit côté surprenant, peut-être même repoussant, mais cela est surtout une innovation médicale d’une importance capitale pour tous ceux qui ont subi des fractures dûes à un accident de voiture par exemple. 

BioPen, le premier stylo à cartilage

A Melbourne, une équipe de chercheurs de l’hôpital de Saint Vincent a développé le BioPen, un stylo à impression 3D de cartilage. L’impression a été élaboré à partir « d’encre » composée de de gel biopolymère extrait d’algues et de cellules souches.

Ce stylo a été mis au point à partir de plastique et de titane spécialement conçus et élaborés pour les besoins médicaux, afin d’être aux normes pour les interventions en salle d’opération.

Peter CHOONG, l’homme présent dans la vidéo et directeur du service orthopédique de l’hôpital de Melbourne en Australie, a assuré que le développement de ce projet n’a pu être réalisé qu’avec l’intervention et la collaboration entre cliniciens, pour identifier les problèmes, et scientifiques, pour trouver une solution à ces derniers.

biopen 3

Comment utiliser le BioPen ?

Une fois la zone étudiée, les chirurgiens peuvent ouvrir le patient afin de déterminer la partie à « réparer ». Une fois l’impression effectuée dans le corps du patient, le biogel est durci grâce à l’utilisation de lumière à rayons ultraviolets, directement émise par le stylo lui même.

Le taux de survie des cellules après l’opération est d’environ 97 %, un résultat plus que satisfaisant.

En effet, l’impression de cellules souches n’est pas nouvelle, mais cette fois le dispositif a été fortement amélioré. Il pourrait même également être utilisé dans d’autres formes de chirurgies ou la régénération de cellules et de tissus sur mesure est nécessaire.

biopen 2

L’impression 3D est aujourd’hui utilisée dans des domaines très variés, mais pour l’instant, aucune information sur une potentielle démocratisation voir commercialisation de ce produit n’a été annoncé, mais l’espoir pour l’impression peut être un jour d’organes humains viables grandit de plus en plus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.