in

Un baby-foot connecté met au défi les Bleus

Baby-foot Volkswagen

Le 22 mars prochain, un nouveau défi attend les Bleus de Didier Deschamps. Six d’entre eux devront échauffer leurs poignets pour un tournoi de baby-foot inédit, sur une machine entièrement connectée, répondant aux seules règles de leurs supporteurs.

Qui n’a jamais tenté de changer les règles au cours d’une partie de baby-foot? Le 22 mars prochain à 12h Volkswagen, partenaire de la Fédération Française de Football, organisera le premier tournoi de baby-foot connecté à Clairefontaine, au sein du centre d’entrainement de l’équipe de France.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=sUry0qXCAHs »]

Une expérience totalement inédite, puisque les supporteurs auront la mainmise sur les règles du jeu, en temps réel, via les réseaux sociaux. Si le concept d’un baby-foot connecté a déjà depuis longtemps été développé, avec par exemple le Foosball society qui proposait un arbitrage en ligne, ici le constructeur automobile avec DDB°Paris et Unit 9 va plus encore plus loin en créant un véritable terrain de jeu amovible, entièrement mis à disposition des internautes via la plateforme FraFra.fr.

Un baby-foot qui répond aux tweets

Les fans pourront inverser les rôles et jouer avec les nerfs des joueurs de l’équipe de France, en agissant directement sur la structure du terrain et sur les règles de jeu, en augmentant par exemple le nombre de balles (jusqu’à trois), en jouant sur la taille de chaque but, l’inclinaison du terrain, en supprimant certains joueur du jeu, en inversant le contrôle des manettes, et même en influant directement sur le score de chaque partie.

Baby-foot Volkswagen

Pour se faire, il suffira simplement aux internautes de tweeter les actions souhaités sur le match depuis le site avec le hashtag #FraFra. Les actions les plus tweetées seront alors directement observées sur la partie en cours.

Trente secondes de règles imposées

Interrogés sur Influencia.net, Alexis Benoit et Alexandre Lagoët de l’agence DDB°Paris expliquent plus clairement les règles du jeu qu’ils ont imaginé : « pendant 30 secondes, les joueurs subiront les règles imposées par les internautes et auront droit à 10 secondes de temps-mort. Et ainsi de suite pendant sept minutes ».

Baby-foot Volkswagen

Toute une gamme d’actions possible grâce à un baby-foot 2.0 unique, disposant d’un écran 4K de 55 pouces et de caméras intégrés pour filmer les joueurs et revoir les ralentis, le tout relié à un ordinateur connecté à internet. Tout a été étudié pour reproduire sur l’écran les mouvements exacts observés sur un baby-foot standard, du coup de poignet aux mythiques gamelles, le tout dans une ambiance de coupe d’Europe. De quoi pimenter un peu plus la partie pour des joueurs qui avaient déjà été défiés sur un baby géant il y a deux ans.

« Inciter la ferveur collective »

Et l’expérience ne s’arrêtera pas aux grilles de Clairefontaine puisque tout au long de l’Euro 2016, les organisateurs ont décidé d’en faire profiter le grand public sur les « fans zone » Volkswagen, où le baby-foot sera installé lors des jours de match, avec un mode de jeu aléatoire. Thierry Sybord, directeur de la marque Volkswagen France, explique l’intention du sponsor des Bleus en organisant cet événement dans un communiqué relayé par sportbuzzbusiness.fr : « à 3 mois de l’Euro 2016, nous souhaitons soutenir notre équipe, inciter à la ferveur collective et entraîner la France autour du slogan de la FFF : Fiers d’être Bleus ».

Une façon de redonner encore plus de proximité entre les joueurs et supporteurs d’une équipe de France qui devrait progressivement monter en pression avant leurs grands débuts le 10 juin prochain, face à la Roumanie, cette fois sur la vraie pelouse du Stade de France.

Source

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.