in

Trottinettes électriques : bientôt la fin de la libre circulation à Paris ?

Récemment, le maire adjoint en charge des mobilités a annoncé la prochaine interdiction des trottinettes électriques dans la ville de Paris. Il reste un mois avant la décision de la ville sur ce sujet.

Les trottinettes électriques en libre-service ont, depuis quelque temps, été au centre des débats des municipalités de Paris. Comme quoi, les mineurs n’ont pas le droit de rouler sur une trottinette électrique. Les utilisateurs devront en effet renseigner leur âge auprès de l’opérateur concerné avant de prendre le guidon. Du moins, c’est ce qui se passe actuellement dans la ville de Lyon.

À Paris, une limite de vitesse de 10 km/h a déjà été imposée. Mais les autorités envisagent de suspendre l’usage des trottinettes libre-service. C’est ce qu’a indiqué David Belliard sur son compte Twitter.

Suspension des trottinettes électriques à Paris alors que de nouveaux modèles arrivent sur le marché

Pendant que la ville de Paris envisage de suspendre l’utilisation des trottinettes électriques en libre-service, Pure, la société britannique, lance 3 nouveaux modèles.

interdiction aux minuers d'utiliser ls trottinettes électriques en libre-service

Répondant au nom de Pure Advance, Advance+ et Advance Flex, les nouvelles trottinettes électriques qui arrivent sur le marché se conforment aux normes exigées pour faciliter la prise en main des novices. Ces derniers temps, avec ses nouvelles trottinettes électriques, Pure est considérée comme une référence en matière de qualité de conduite.

Si rouler en trottinette privés sur les routes publiques est déjà interdit en Angleterre, cette tendance sera-également appliquée en France. Selon la mairie de Paris, les opérateurs ne s’efforcent pas de respecter les règles imposées par les autorités. « Les utilisateurs garent leur trottinette n’importe où, les accidents se multiplient et on ne parle même pas du non-respect du Code de la route », ajoute Emmanuel Grégoire.

30 jours pour prendre une décision

Pour Emmanuel Grégoire et David Belliard, le droit d’exercice des opérateurs des trottinettes électriques en libre-service à Paris est remis en question. Il reste encore 5 mois avant le renouvellement des contrats. Mais à l’heure actuelle, les deux hommes se demandent encore s’il est préférable de poursuivre la collaboration avec les opérateurs. La question qui se pose est alors de savoir si ces derniers seront en mesure de répondre aux exigences du Maire de Paris.

La décision à prendre est délicate, pour les autorités comme pour les opérateurs de trottinettes électriques exerçant à Paris. Pour les deux élus, attendre plusieurs mois pour prendre une décision ne serait pas judicieux. Les opérateurs n’ont qu’un mois pour se remettre en question et se référer aux règles de la ville.

Si dans un mois, les points négatifs sont encore plus nombreux que les points positifs, ce qui est sûr, c’est que la suspension des trottinettes électriques sera inévitable. Les exigences de David Belliard sont claires. Mais est-ce que les opérateurs arriveront à trouver une solution en seulement 30 jours ? Attendons voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.