in

Un robot pour l’égalité des sexes sur le Financial Times

Bot Financial Times égualité des sexes

Comment s’assurer une vraie parité dans une rédaction ? Le vénérable journal britannique spécialisé dans l’économie, le Financial Times, s’est penché sur le sujet tente une approche pour le moins innovante avec un robot.

C’est un travail de tous les instants mais qui se mène avant tout à travers de petits gestes. Au moins 25 % de tribunes publiées par des femmes, une quasi parité pour commenter l’actualité… Voici les objectifs fixés par le Financial Times, un journal très masculin.

Bot Financial Times égualité genres

Un robot au secours de l’égalité des sexes

Comme trop d’entreprises, le Financial Times a du retard d’un point de vue de l’égalité des genres. Que l’on parle d’un point de vue effectif ou salarial, il y a de sérieux retard. Cependant, le journal s’efforce de rendre les femmes plus visibles. Ainsi 40% des membres de la réaction qui vont commenter l’actualité à la télévision ou la radio sont des femmes. Interdit aussi de participer à des tables rondes qui n’ont que des hommes au panel.

C’est pourtant loin d‘être suffisant, notamment parce qu’il y a une vraie division de genre entre les différents rubriques. La santé, l’Europe ou encore l’expatriation sont pour les femmes. Le pétrole, les banques ou le commerce sont en revanche des affaires d’hommes. Le Financial Times ne veut cependant pas que ce biais se ressente dans le contenu. Un bot a donc été mis en place dans le logiciel d’édition. Si l’auteur ne cite que des hommes, il recevra un message d’alerte. Charge au journaliste de décider s’il veut faire des changements ensuite mais cela permet aussi moins d’éveiller un peu les consciences.