in

Comment les objets connectés luttent contre le changement climatique

Les objets connectés ont un rôle important dans la lutte contre le changement climatique notamment dans le passage de l’énergie sale à propre. Voici ce qu’il en est selon le GIEC.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations Unies viennent de publier un rapport lourd de sens. Selon ce rapport, les gens ont besoin d’outils les aidant à mieux comprendre l’origine de l’énergie qu’ils utilisent. Les usagers doivent voir combien ils consomment et contribuer à la création d’un réseau électrique plus résilient.

Le rôle des objets connectés dans le passage de l’énergie fossile à verte

Selon le GIEC, la contribution des appareils connectés dans la lutte contre le changement climatique peut prendre plusieurs aspects. Il est possible d’utiliser ces appareils pour rendre une maison plus « verte ». Ces technologies devront permettre la réduction des émissions de gaz à effet de serre et transformer un logement en une centrale électrique virtuelle.

L’Homme et la nature auront du mal à s’adapter aux conséquences du changement climatique. Il est donc plus qu’urgent de réduire de moitié la pollution qui réchauffe la planète dans cette décennie. Ces émissions de gaz à effet de serre devraient être pratiquement réduites à zéro d’ici 2050.

La réalisation de ces objectifs occasionnera des changements majeurs dans nos habitudes de consommation énergétique. En effet, nous devrons utiliser de l’énergie verte à la place de celle fossile et consommer moins d’énergie. C’est là que se pose tout l’intérêt des objets connectés dans la lutte contre le changement climatique.

Ils devront être connectés à un réseau plus développé alimenté par de l’énergie propre. Ces appareils pourront ainsi travailler de concert avec le réseau domestique pour réduire l’énergie et la pollution.

Un exemple très concret est l’utilisation d’un thermostat connecté pour gérer plus intelligemment le système de chauffage.

Les critères d’un réseau d’énergie écologique

Un réseau d’énergie écologique devra être connecté avec les éléments de la domotique. De cette façon, votre habitation connectée ne gaspillerait pas de l’énergie en chauffant ou en refroidissant par exemple des pièces vides. Ce réseau pourra aussi programmer la charge d’un appareil donné comme un véhicule électrique lors des périodes où l’énergie renouvelable est la plus abondante.

Aussi minuscule que vous puissiez le considérer, chaque geste fait en faveur de l’environnement, est important. Dans l’ensemble, ils permettront sur le long terme de lutter contre le changement climatique.

N’oublions toutefois pas que le GIEC a noté une mise en garde dans son rapport. Il a spécifié que la technologie numérique ne peut soutenir la décarbonisation que si elle est correctement gérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.