in

Quand le gouvernement chinois passe au porno pour contrer la révolte

chine censure internet avec porn

La Chine submerge de porno les internautes lançant des recherches sur les villes chinoises. Cela complique l’organisation de manifestations dans ces villes.

Une avalanche de tweets de type spam vous submergera pour toute recherche sur une ville chinoise sur Twitter. Tout montrera de la pornographie, des services d’escorte et de contenu de jeu. Vous aurez donc du mal à trouver des résultats sensés. Des contenus pornographiques vous submergeront.

Chine, une augmentation significative des tweets porno

Un analyste de données axé sur la Chine annonce avoir observé ce fait ces trois derniers jours. Une vague de protestations vient de déferler sur les principales villes et universités chinoises au cours du week-end. L’augmentation de ces contenus de robots coïncide avec cette vague.

Ces manifestations sont en grande partie le résultat de l’approche de tolérance zéro de la Chine envers le Covid-19. Cela représentait une rare démonstration de défi pour la population. En effet, les récentes restrictions Covid du pays ont entraîné des fermetures prolongées à travers le pays. Ces faits ont entravé la vie, les activités commerciales et manufacturières.

La répercussion en Chine de ces vagues de tweets porno

De tels agissements sur la localisation en Chine ne sont pas nouveaux. Toutefois, leur fréquence durant ces derniers jours, reste inhabituelle.

On observe une censure des discussions sur les réseaux sociaux chinois notamment celles sur les manifestations. Les manifestants se sont donc tournés vers des plateformes étrangères comme Twitter et Telegram pour communiquer. Or, la Chine interdit les principaux réseaux sociaux occidentaux. L’accès à ces sites nécessite l’utilisation d’un VPN. Cependant, la plupart des magasins locaux n’en vendent pas.

Le contenu du bot sur Twitter est censé être lié au gouvernement. Cela complique encore plus l’organisation de manifestations pour les Chinois.

La résolution de ce souci

Twitter serait au courant de ce déferlement en Chine de contenus porno et travaillerait à sa résolution. Le monde attend maintenant de voir comment Elon Musk entend résoudre le problème. Il a en effet licencié le personnel anti-propagande de Twitter chargé de lutter contre cette désinformation.

C’est un contraste frappant avec ce qui s’est passé en 2019. Twitter a alors supprimé dans les mille comptes faisant partie, selon lui, de l’effort dirigé par l’État. Ce dernier voulait saper les manifestations à Hong Kong.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *