in ,

Le Canada veut réglementer les drones

dobby drone ces 2017

Alors que les drones deviennent de plus en plus populaires et sophistiqués. Le Canada travaille sur de nouvelles règles pour freiner l’utilisation de ces dispositifs.

Le Canada veut des mises jour dans les lois qui régissent le vol des drones dès l’année prochaine. Le but, mettre en place des directives de sécurité avec des règles plus strictes exigeant des licences, de la formation et l’enregistrement des objets volants. Une position que défend Eddie Jara, membre du Model Aeronautics Association of Canada (MAAC) : « Vous ne pouvez pas avoir quelqu’un qui fait voler un drone dans les airs ans aucune sorte de réglementation ou il va y avoir des problèmes, » a-t-il déclaré à CBCNews.

Au Canada, comme aux États-Unis, les risques de chocs entre les drones et les avions sont à la hausse, et les conséquences d’une collision pourraient se révéler mortelles. Au mois d’août déjà un drone a évité de justesse un hydravion à Vancouver. Pour autant, le pays de caribou est bien plus en avance que son homologue américain. Pour faire fonctionner un drone plus lourd que 25 kg à des fins commerciales ou de recherche, les Canadiens doivent obtenir un certificat d’opérations aériennes spécialisées de la part Transports Canada qui régulent les circulations aériennes. À ce jour, il n’est pas obligatoire de demander la permission de faire voler un drone plus petit à des fins récréatives, néanmoins, les lobbyistes de l’aviation aimeraient bien. Les drones sont également assujettis au Règlement de l’aviation canadien, qui stipule qu’il est illégal de faire quelque chose avec un appareil qui met la sécurité aérienne à mal.

no drone zone

Sensibiliser la population

L’utilisation d’un drone de manière imprudente et négligente pourrait causer des dommages ou des lésions corporelles importantes. C’est du moins les arguments avancés par les anti-drones. Le problème, disent les experts, c’est que tout le monde peut acheter un drone et tous ne sont pas au courant des règles. Transports Canada doit donc faire une meilleure sensibilisation du public au sujet de ses lignes directrices en matière de sécurité, quitte à y aller un peu fort sur les réglementations. En effet, il n’est pas exclu que le pays décide d’étiqueter soigneusement chaque appareil vendu avec une interdiction formelle de faire voler dans une sélection de territoires. Bref, vous l’aurez compris, les drones ne font pas peur qu’aux Américains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.