in ,

Système de géorepérage prévu en décembre pour DJI

DJI

Les drones n’ont qu’à bien se tenir, DJI, leader mondial dans la technologie de drones, nous présentait mardi son nouveau système intégrant des cartes aériennes dynamique de géorepérage.

Alors que le marché des drones reste très porteur  c’est au tour du leader mondial dans le développement et la fabrication de technologie de caméra innovante, d’apporter des solutions révolutionnaires.
 Cette fois-ci c’est autour d’un système de géorepérage que s’active la compagnie DJI. 
Offrant la possibilité d’avoir des directives de vol continuellement mises à jour en ce qui concerne les restrictions d’espaces de vol ou à d’autres impératifs de sécurité, les utilisateurs des drones auront pour la première fois accès à ces données en temps réel.

Alertés en plein vol en cas d’évènements majeurs ( feux de forêts, espace interdit au vol pour autres raison ) ou autour de zones ciblés ( prisons, centrales nucléaires, zones sensibles ) grâce au GEO ( Geospatial Environment Online = Environnement Géospatial en Ligne ) les utilisateurs de drones pourront se déplacer de manière beaucoup plus informée et sécurisée un système pouvant bien venir compléter des drones déjà très performants.

DJI

Table des matières

Du nouveau ?

Le nouveau système pourrait, en outre, permettre aux détenteurs de comptes DJI de déverrouiller temporairement le système et de s’auto-autoriser des vols dans certains lieux. Une limite reste néanmoins présente sur les lieux engageant la sécurité nationale ( tel eu Washington DC etc…) interdits au vol.

Comment s’équiper ?

Pour pouvoir prétendre à l’utilisation de ces nouvelles fonctionnalités il faudra avant tout posséder un compte utilisateur DJI vérifié et gratuit grâce à une carte de crédit, une carte de débat ou un numéro de téléphone portable. DJI s’engage également à ne pas collecter et conserver vos informations personnelles.

Dans quelle mesures le compte est-il nécessaire et qu’engage t-il ?

La détention de ce compte ne sera requise que si l’utilisateur décide délibérément de voler dans un lieu dont la sécurité et la sûreté aérienne resteraient douteuses.
 Dans le cas ou le détenteur du drone serait appréhendé par les autorité une mesure de responsabilisation serait mise en place.



« DJI a inventé le géorepérage il y a plus de deux ans, et continue aujourd’hui son leadership dans l’industrie en proposant une sécurité améliorée tout en offrant la flexibilité d’une auto-permission responsabilisante.» dit Brendan Schulman, Vice-Président de la Politique et des Affaires Juridiques de DJI

DJI

Le nouveau système de mappage sera disponible en décembre via une mise à jour de l’application DJI Go.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.