in

Un foulard tendance pour filtrer la pollution

Pollution

Un foulard à la fois élégant et anti-pollution ? Voilà ce qu’une jeune entreprise française développe actuellement.

Un foulard connecté et bienfaisant

Les habitants des grandes villes connaissent tous ces symptômes : gorge irritée, respiration difficile, les yeux qui pleurent… Cela peut venir des allergies mais également de la pollution ! C’est dans ce contexte qu’une jeune parisienne a décidé de développer un foulard tendance qui permettrait d’analyser la qualité de l’air.

La jeune femme, Caroline Van Renterghem, a gagné le dernier défi Cisco et a depuis créé son entreprise Wair. Sa petite entreprise travaille donc sur l’élaboration d’un foulard élégant pouvant filtrer les particules de pollution et même analyser l’environnement. Cet accessoire offre la possibilité de se protéger des particules néfastes pour la santé tout en étant tendance, ce qui change des masques anti-pollution que l’on trouve dans le commerce.

Wair

Le foulard, toujours en stade de développement, sera composé d’un tissu en dioxyde de titane pour lutter contre la pollution. Il sera aussi associé à un masque pouvant être placé sur le visage au moment où la pollution est présente. Un capteur sera également intégré au foulard pour analyser l’air ambiant et alerter l’utilisateur concernant les pics de pollution ou même les particules allergènes qui peuvent le toucher. Pour cela, l’entreprise développe également une application « Be Awair » pour pouvoir récolter toutes les données du capteur et même personnaliser le capteur si l’on est allergique à certaines particules, comme le pollen par exemple. Le consommateur est donc notifié via l’application mais le capteur change également de couleur pour alerter l’utilisateur d’une présence élevée de pollution. Un accessoire qui pourrait rendre plus agréable la vie de beaucoup de citoyens !

Combattre la pollution et améliorer l’environnement

Grâce à ce nouveau concept, il sera donc possible de se protéger de la pollution mais d’être également informé de la qualité de l’air. En plus des données récoltées par le capteur, l’application sera mise en relation avec des données publiques pour obtenir des informations en temps réel sur l’environnement qui nous entoure. Il sera agréable de choisir son trajet en fonction du taux de pollution dans la ville. Ayant un but collaboratif, l’application permettra également d’échanger avec les autres utilisateurs.

Wair

Toujours en phase de recherche depuis octobre dernier, la fondatrice de Wair pense présenter un prototype à la rentrée prochaine. Engagée pour l’amélioration de l’environnement, elle souhaite par la suite commercialiser son foulard connecté autour de 100€. L’entreprise Wair désire également s’adapter au budget de chacun en proposant des variantes du foulard. Les consommateurs pourraient choisir entre plusieurs imprimés, matières et différents filtres selon leurs besoins. Tout n’est pas encore bien défini pour le moment. Affaire à suivre !

Source