in ,

Connaître son état de santé grâce à sa salive ?

mouthguard

Est-il possible de connaître son état de santé grâce à un peu de salive ? La réponse est apparemment oui, des chercheurs ont mis au point un système capable d’analyser la salive de son porteur et ainsi détecter la fatigue ou d’autres soucis de santé. 

On ne va pas cracher sur la technologie, sauf lorsque celle-ci a besoin de salive afin de contrôler l’état de santé. Enfin cracher, saliver sur le dispositif serait plus exact. Des chercheurs de l’Université de Californie, San Diego ont mis au point et testé un protège-dents équipé de capteurs capable de reconnaître certaines substances chimiques dans la salive. Le groupe de chercheurs s’est principalement intéressé à l’acide urique.

Un autre capteur existe déjà

mouthguard

 

Lorsque le taux l’acide urique sanguin devient trop élevé, il est responsable de problèmes de santé comme la goutte, une maladie inflammatoire touchant les articulations (pieds, genoux, mains, coude, etc.). Une concentration trop élevée dans les urines entraîne des calculs rénaux. Ce capteur, est le second fabriqué par les scientifiques pour le protège-dents. Si l’idée de porter ce genre de dispositifs pour détecter d’éventuels soucis de santé peut sembler saugrenue, ce système existe déjà.

la goutte

L’année dernière, un autre capteur avait été mis au point pour le protège-dents, avec pour cible les sportifs. Celui-ci pouvait mesurer le taux d’acide lactique, une substance principalement produite par les muscles, la peau et les globules rouges, en particulier lorsque le corps est en manque d’oxygène. Une concentration élevée du taux d’acide lactique peut par exemple se traduire par une fatigue musculaire. Le protège-dent conçu est pratique dans la mesure où il transmet les informations recueillies à un smartphone via le Bluetooth low energy.

La salive, aussi bon indicateur que le sang ?

Ce système rappelle un peu FitGuard, l’appareil conçu pour détecter les chocs des sportifs au cours d’un match. Sur le même principe que le capteur, le protège-dents enregistre l’intensité d’un impact et via un code couleur et une application smartphone informe le sportif et sa famille en cas de choc grave, nécessitant l’arrêt du porteur, sous peine de le mettre en danger.

À l’heure actuelle, le dispositif conçu par les chercheurs n’a pas encore été testé avec une bouche humaine. Néanmoins, cette solution reste attractive étant donné qu’elle est moins « intrusive » qu’une piqûre pour une prise de sang. De plus plus, de récentes recherches suggèrent que la concentration de nombreuses substances présentes dans la salive seraient également présentes, en même quantité, dans le sang.

Si pour l’instant le dispositif possède la taille idéale pour accueillir tous les composants, les chercheurs souhaitent à terme réduire la taille de l’appareil afin de le rendre moins encombrant, et lui permettre de fournir de plus amples informations encore sur l’état de santé de ses porteurs et pourquoi pas aider les médecins.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.