in

Des précisions sur les trois bébés de Nest !

Hier soir se tenait à Paris la conférence de presse de présentations des produits de la marque Nest. La compagnie américaine a enfin présenté en bonne et due forme son détecteur de fumée deuxième génération, son thermostat connecté et la Nest Cam.

Programme chargé hier soir, la petite équipe de la marque américaine après avoir bourlingué un peu partout en Europe a enfin posé ses valises à Paris. Lionel Paillet, Directeur Général Nest Europe et Lionel Guicherd-Callin, Directeur Marketing Europe, se sont relayés  pour détailler toutes les spécificités de Nest Protect, Nest learning Thermostat et la Nest Cam. Au cas où vous auriez raté un wagon, petit récapitulatif sur tout ce qu’il s’est dit au cours de la soirée.

Nest learning Thermostat

thermostat connecte

On ouvre le bal avec le Thermostat intelligent de la compagnie, le Nest learning Thermostat. Ce petit appareil tout rond doit permettre à son utilisateur de faire de sacrées économies d’énergie en misant sur une très grande autonomie du dispositif. Simple d’utilisation, le thermostat se débrouille comme un grand pour gérer la température du foyer au mieux, son possesseur n’a qu’à lui indiquer ses préférences, c’est tout.

IMG_0096-001

Autre élément intéressant à noter, un mode auto absence de l’objet qui, grâce à ses capteurs de présence, comprend lorsque la maison est vide, par exemple pendant les vacances, et adapter la température pour ne pas utiliser le chauffage inutilement. Il est possible de se rendre compte que le thermostat est passé en mode absence seul via l’application mobile Nest. Pas d’inquiétude à avoir le mode auto absence ne se déclenche pas pendant la nuit, sauf dans les entreprises. Cerise sur le gâteau, le dispositif est capable de détecter la présence de monoxyde de carbone dans l’air et couper seul la cause de fuite. Une notification est immédiatement envoyée sur smartphone pour prévenir de l’incident. Une mise à jour est en cours de finalisation et sera bientôt disponible gratuitement.

Nest protect deuxième génération

IMG_0080-001

On connaissait le premier détecteur de fumée de Nest, et ses quelques couacs, notamment concernant les mouvements à effectuer près de l’appareil pour l’arrêter lorsqu’il se met à sonner. Cette fois, la version 2.0 a mis le paquet pour rectifier le tir, augmenter la sécurité du foyer et parfaitement s’intégrer à l’environnement sans faire tache avec un design travaillé. Nest protect parle à l’utilisateur avec des mots et un code couleur, il est également plus fin de 11% que son prédécesseur. Le boîtier a pour atout sa petite voix qui retentit en cas de problème pour expliquer clairement la nature de celui-ci : fumée détectée dans la cuisine, présence de monoxyde de carbone dans l’air…

Selon Underwriters Laboratories, « dans les années 70, il fallait compter environ 30 minutes avant qu’un incendie envahisse une pièce. Aujourd’hui cela prend parfois moins de 5 minutes« . Nest Protect 2.0 se différencie des détecteurs de fumée classiques dans la mesure où il est capable, grâce à un capteur double spectre utilisant deux longueurs d’ondes lumineuses, de détecter la fumée, que la combustion soit lente ou rapide. Le dispositif s’autoteste plusieurs fois par jour afin de vérifier capteurs et piles et vérifie sa douce voix une fois par mois à une heure que vous aurez programmé auparavant pour ne pas être dérangé.

IMG_0069-001

Grande amélioration, la mise sous silence du détecteur de fumée lorsqu’il se déclenche. Le plus gros couac de l’ancienne version résidait dans le fait qu’il fallait bouger devant le détecteur pour le réduire au silence lorsqu’il se déclenchait. En cas de panique, un mouvement involontaire pouvait l’arrêter alors qu’il ne le fallait pas. C’est pourquoi la nouvelle génération se désactive depuis l’application smartphone Nest. Le produit est disponible pour 119€.

Nest Cam l’expérience et le savoir-faire de Dropcam

IMG_0100-001

La société américaine n’est pas novice en matière de caméra, grâce au rachat de Dropcam, en juin dernier. Nest Cam s’inspire du design de la caméra produite par Dropcam à la différence qu’elle a maigri comparé à l’autre modèle, et qu’elle peut compter sur un nouveau pied magnétique qu’on peut fixer à peu près partout. Le socle se dévisse pour permettre de monter la caméra sur un trépied.

Niveau qualité, Nest Cam propose de très bonnes images avec une vidéo en full HD 1080p et un excellent zoom numérique. Une fonction vision nocturne est également intégrée et bien travaillée, puisqu’elle dispose d’une portée de 6 mètres et de 8 LEDs infrarouges postés de manière à offrir un meilleur éclairage constant. L’angle de vue est de 130 degrés et des algorithmes avancés permettent de parer les techniques des cambrioleurs toujours mieux rodés en matière de nouvelles technologies utilisées pour la sécurité. La technique d’éblouissement aux moyens d’une lampe de poche braquée sur la caméra pour lui faire croire que le jour s’est levé et donc la désactiver est inutile.

IMG_0104-001

Un micro et un haut-parleur sont intégrés dans l’appareil pour pouvoir discuter avec un membre de sa famille, ou comme le montrait la vidéo de présentation du produit, gronder son chien bien décidé à refaire la déco du salon. Activité compromise puisque Nest Cam aura cafté via une notification à son maître sa violente envie de laminer les coussins… bon après pas sûr de toujours avoir le temps ni l’envie de faire de la discipline animale en criant sur son téléphone en pleine rue ou au bureau.

Sécurité des données de la Cam

Tout ça, c’est très bien, mais une question très importante revient sans cesse avec ce genre d’objets, celle de la sécurité des données. Pour garantir au mieux ce point, Nest Cam crypte son contenu grâce à une clé RSA de 2048 bit. Cet encodage est robuste et se complète avec une session de communication unique entre le téléphone et la caméra, empêchant un tiers mal intentionné de se glisser entre les deux. Une fonction partage a été installée, l’utilisateur peut choisir de partager les enregistrements de son choix sur YouTube. Pour conserver jusqu’à 10 ou 30 jours d’historique vidéo, organisé sous forme de Timeline, l’abonnement Nest Aware est disponible pour 10€ par mois, pour 10 jours d’historique et la version 30 jours, est à 30€. La rédaction d’objetconnecte.net vous en dira plus sur la Nest Cam, dans un test complet à venir.