in

Zac, le raton-laveur majordome

zac raton-laveur majordome

Les assistants virtuels sont la grande tendance de ce début d’année. On l’a encore vu à l’occasion du CES 2017. Qu’il s’agisse d’Alexa, d’Echo Dot ou encore de Hello Egg, l’assistant spécialement conçu pour votre cuisine. Mais les produits francophones sont rares dans le lot. Et quoi qu’on en dise, pour des assistants qui se contrôlent principalement par la voix, la barrière linguistique peut être un problème. Il faut donc saluer la sortie prochaine de « Zac », le raton-laveur majordome créé par une start-up lorraine. 

zac raton-laveur majordome

Un raton-laveur habillé en majordome

Visuellement, il nous fait penser à « Rocket », le raton-laveur du film les Gardiens de la Galaxie. Mais, c’est là que s’arrête la comparaison. Zac est un assistant virtuel, destiné à vous accompagner et à vous aider à la maison. Il est l’oeuvre dune équipe de jeunes lorrains sortis d’Epitech Nancy. La source d’inspiration ? Jarvis, le célèbre assistant e Tony Stark  / Iron Man. Un modèle qui est aussi celui de Mark Zuckerberg pour créer son propre assistant virtuel.

Pour donner corps à leur idée, les trois jeunes créent la start-up Vivoka et reçoivent l’aide de l’accélérateur Synergie Lorraine à Metz. Au final, arrive Zac, un raton-laveur habillé en majordome. Celui-ci peut contrôler la quasi-totalité des objets connectés de votre maison grâce à une simple commande de voix. Il suffit de lui demander, par exemple, « Zac, ferme les volets » et il s’en occupe. Il est compatible avec tous les objets « plug & play » grâce à l’ajout d’une simple douille connectée. Ce qui permet de l’installer puis de l’utiliser rapidement.

zac raton-laveur majordome

Zac, un hologramme intelligent

« Sans interaction avec d’autres systèmes de domotique, Zac s’adapte partout sans nécessiter de travaux. Se commande à la voix ou via un smartphone à distance et interagit avec tout équipement indépendamment des marques », souligne William Simonin, l’un des créateurs.  On peut contrôler Zac depuis sa tablette ou son smartphone à travers une application. Son principal avantage réside dans la création de scénarios pour gérer de façon automatisée plusieurs objets connectés : éclairage, climatisation, chauffage,  volets électrique, ou encore détecteurs de mouvement ou caméras de surveillance.

La jeune entreprise a déjà réussi à lever 60.000 euros sur Kickstarter avec des soutiens venus de France mais aussi de nombreux autres pays. Elle a toutefois fait le choix pour l’instant de se concentrer sur le marché français et les pays environnants. Plusieurs promoteurs immobiliers mais aussi des maisons de retraite ont déjà fait part de leur intérêt pour intégrer Zac. Grâce à son intelligence artificielle, Zac est conçu pour être évolutif« D’ici cinq à dix ans il devrait être capable de connaître les habitudes de ses hôtes et de les anticiper… » poursuit William Simonin.

ZAC devrait être disponible à partir de mai 2017 au prix de 350 €. On ignore pour l’instant dans quels magasins il sera possible de l’acheter. Encore un peu de patience donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.