in

Les voitures autonomes d’Uber prendront leurs premiers passagers ce mois-ci

Uber lance ses voitures autonomes

On les attendait, les voitures autonomes d’Uber commenceront à prendre des passagers ce mois-ci. Début 2015, la société de transport avait annoncé qu’elle travaillait sur des voitures autonomes. En mai, nous vous avions parlé des premiers tests réalisés aux États-Unis. Mais depuis, l’entreprise se faisait discrète …

Uber dans la course aux voitures autonomes

Alors que Google, le leader sur le marché des voitures autonomes, avance lentement mais sûrement dans la conception de ses modèles, Uber peut sembler en retard. Mais il n’en est rien.

Voitures autonomes Uber officiel

La société a fait des progrès à pas de géant afin de remplacer son million de conducteurs par des ordinateurs, ce qui ne constitue pas une bonne nouvelle pour tout le monde.

Selon le PDG d’Uber, Travis Kalanick, les voitures autonomes devraient rejoindre les véhicules classiques à Pittsburgh aux États-Unis dès ce mois-ci.

Des machines et des hommes

La compagnie va déployer environ cent modèles de Volvo XC90 équipé du matériel de conduite autonome. Chaque véhicule roulera avec un ingénieur à la place du conducteur pour prendre le volant si cela est nécessaire, et un copilote qui observera et prendra des notes.

Le coffre transportera le troisième passager du véhicule : un ordinateur qui enregistrera les courses et les données de localisation. Tous les voyages seront filmés par des caméras embarquées tout autour du véhicule.

Vue arrière voitures autonomes Uber

Si vous comptez vous rendre à Pittsburgh, vous pourrez désormais être transporté par un véhicule autonome. Si c’est le cas, votre course sera gratuite pour un certain temps. Travis Kalanick assure que sur le long terme, le prix de la course sera moins élevé dans une voiture autonome que dans un véhicule classique avec chauffeur.

Un partenariat fructueux

Contrairement à Google, Uber ne compte pas développer ses propres modèles de voitures sans chauffeur, mais plutôt de continuer à équiper des véhicules préexistants avec des kits de conduite autonome.

Cette technologie a été récupérée lors de l’acquisition par Uber de la start-up Otto, qui avait pour but d’amener la technologie de la conduite sans chauffeur aux camions. Comme cette innovation s’adaptait à des camions déjà existants, elle a été utilisée par Uber pour conduire ses propres véhicules.

Vue avant voitures autonomes Uber

Par ailleurs, le contrat que la société a avec Volvo n’est pas exclusif. Uber compte donc s’associer avec d’autres constructeurs automobiles et recruter d’autres ingénieurs pour développer son projet. L’un des principaux buts fixés est de créer une voiture qui puisse conduire des passagers en toute sécurité sans aucune intervention humaine, ce qui n’est pas encore le cas aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.