in

Comment trouver le bon domoticien ?

domoticien

Le secteur de la domotique continue à révolutionner progressivement la société. Encore inconnu du grand public il y a quelques années, le domoticien occupe aujourd’hui une place importante dans un bon nombre de foyers. 

Alliant communication et mécanique, le domaine de la domotique nécessite des compétences particulières. Pratiquer le métier de domoticien requiert donc une certaine polyvalence, et des connaissances dans plusieurs domaines technologiques.

Qu’est-ce que le métier de domoticien ?domoticien

Appelé aussi installateur en domotique, un domoticien est la personne qui s’occupe de toute une installation domotique. Elle comprend les équipements de l’habitation que le bénéficiaire choisit d’utiliser chez lui, ainsi que la programmation de ces appareils.

Par exemple, on retrouve des installations de caméras, de portails ou de volets électriques, qu’il faut programmer selon les besoins de l’utilisateur. Connecté par le biais d’Internet, on parle alors d’objets connectés, ou d’appareils intelligents. Ces équipements améliorent le confort, la sécurité et apportent un sentiment de bien-être à leurs utilisateurs.

En résumé, un domoticien regroupe des connaissances en installation électrique, mais aussi informatique et électronique. Un système d’appareil domotique et connecté fonctionne grâce à une réseau électrique, qui nécessite une compréhension globale d’une maison.

Enfin, il existe des entreprises de prestation en domotique, qui comprennent le métier de domoticien. Les services proposés par ces entités sont de plus en plus demandés auprès de particuliers, aussi bien que d’entreprises ou de collectivités.

Surfshark

Choisir le bon domoticien

Opter pour une installation domotique dans sa maison représente un réel projet d’investissement. Pour le réaliser à bien et à terme, il est nécessaire de savoir choisir le bon domoticien.

Définition du projet

La première étape consiste à déterminer précisément ce dont vous avez besoin, c’est-à-dire le système domotique, la façon de le piloter. Il est important de savoir qu’un domoticien peut se spécialiser dans un type d’appareil ou d’installation en particulier. En général, un domoticien se classe suivant son domaine de compétences : sécurité (alarmes, caméras, vidéosurveillance, etc.), confort (lampes, ampoules) etc. Une fois le domaine choisi et défini, il est plus sage de s’adresser à une entreprise ayant de l’expérience dans ce type d’installation en particulier.

Comparaison des devis

Comme dans toutes demandes de prestations de services, il est vivement recommandé de demander un devis. Ce dernier mentionne les informations essentielles à l’identification de l’entreprise, ou du travailleur. À partir de ces informations, il est possible de vérifier son existence, et de se renseigner en ligne sur la notoriété du travailleur.

Ensuite, la comparaison des devis permet d’avoir une idée globale du prix de l’installation et des équipements.

Coût d’une installation domotique

Le prix d’une installation domotique comprend le coût d’achat des équipements, et celui de la main d’œuvre du travailleur.

D’une part, le coût d’achat d’un système domotique dépend du type de bien dans lequel il est installé, la surface couverte par l’installation et la complexité des travaux. En outre, le prix sera différent pour un système d’ampoule dans une maison traditionnelle, par rapport à un immeuble.

De plus, la programmation des appareils est un autre facteur influençant le prix. Un système nécessitant l’appairage d’une dizaine d’appareils commandés à travers un smartphone coûte plus cher qu’un programme simple d’allumage d’ampoule.

Enfin, le coût de la main d’œuvre d’un domoticien se compare généralement à celui d’un électricien professionnel. Toutefois, ce prix prend en compte les facteurs énoncés précédemment, et peut être sujet à de grandes variations.

Limites, pièges à éviter

domoticien

Comme dans tous les domaines, la domotique compte plusieurs personnes non qualifiées pour ce travail. Afin d’éviter de se retrouver avec un système défaillant, voici quelques limites et pièges à éviter.

Dans le cas où vous optez, par exemple, pour un électricien ou chauffagiste, ce dernier devrait posséder le label RGE ou Qualifelec. Ces certifications prouvent la qualité des travaux et la compétence du travailleur.

De son côté, l’AFNOR s’est associée à la Fédération Française de Domotique pour lancer le dispositif « Intégrateur Smart Home de confiance ». Celui-ci permet d’assurer le respect de toutes les normes et du sérieux du prestataire lors de son évaluation des besoins du client.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *