in

Test IRIScan Pro 3 WiFi, le scanner de bureau WiFi

TEST IRISCAN PRO 3 WIFI

La marque IRIS, filière du géant Canon s’est installé sur le marché des scanners connectés en WiFi.  Un secteur en plein essor qui révolutionne la manière d’utiliser ces appareils, encore extrêmement cher il y a quelques années. Parmi eux, le IRIScan Pro 3 WiFi, un produit haut de gamme destiné avant tout aux professionnels. Il est passé entre nos mains.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=Srtzuo7mM-M »]

Marque : IRIS

Catégorie : scanner connecté

Prix maximum conseillé : 249 euros

Disponibilité : disponible

Unboxing

Pas de grosses fantaisies pour ce qui est de l’emballage du produit. On retrouve quelque chose d’assez classique. Le produit est prêt, ou presque à l’emploi entouré d’une multitude de petites notices. On ne comprend pas trop l’intérêt de ne pas avoir fait un seul petit carnet récapitulatif. Qui plus est, tout est en anglais. Pour le reste, un câble USB est fourni avec son adaptateur secteur sans oublier les adaptateurs de plusieurs pays du monde, pratique pour ceux qui ont des bureaux dans divers pays.

Design & Ergonomie

D’aspect, le IRISCan Pro est tout de même bien moins imposant qu’un scanner classique, couplé avec une imprimante. Reste qu’une utilisation nomade risque de s’avérer compliquée. Tout d’abord, car s’il est moins grand que ses aînés, il reste assez large pour empêcher le transport dans un petit sac. Ensuite, il est relativement lourd (un peu moins qu’un ordinateur portable). Ces deux caractéristiques sont tout de même assez ennuyeuses pour un produit qui se veut quand même nomade. En témoignent sa batterie internet et le WiFi.

IMG_1898

Application

En réalité, il y a fort à parier que vous n’utilisiez tout simplement pas l’application mobile. Car que ce soit sur le téléphone ou bien l’ordinateur, vous pourrez récupérer l’ensemble de vos documents directement par connexion WiFi. Rien de très compliqué. Autre raison qui vous poussera à ne pas utiliser l’application. Le fait que le scanner n’est tout simplement pas reconnue par celle-ci.  Plus fort encore, le manuel ne fait pas mention explicite de celle-ci, vous conseillant tout simplement d’utiliser la fonction WiFi. Ce problème est survenu sur Android.

Vous pensiez que le scandale était terminé ? On part sur iOS pour essayer avec un autre terminal, histoire de ne pas être totalement de mauvaise foi. Quel plaisir de découvrir que toutes les applications ou presque sont payantes. Entre 3 et 7 euros par application pour convertir en PDF modifiable ou en Word ou tout simplement en texte. Pour l’application gratuite, vous aurez simplement la possibilité de stocker les documents dans un cloud. Un procédé franchement limite étant donné le prix du produit.

IMG_0062-compressed (1)

À noter tout de même que l’engin est livré avec deux logiciels compatibles PC et Mac : Cardiris  et Readiris. L’un pour récupérer tout ce qui est documents sur papier, et l’autre pour les cartes de visite notamment. Bien pratique. Les deux logiciels sont fonctionnels et permettent surtout de rendre le texte modifiable. Et ça, c’est cool.

Utilisation/Prise en main

Il faut reconnaître que les fonctions sont assez nombreuses, mais les manuels d’utilisation sont en anglais, extrêmement longs sont une étape assez fastidieuse. Mais passé tout ça, le IRIScan Pro 3 WiFi est très fonctionnel. Attention tout de même à bien enlever la petite étiquette orange avant utilisation ou vous risquer d’avoir des problèmes. Pour le reste, pas vraiment de critiques à faire pour ce qui est de l’utilisation du produit. Les formats A4 et inférieurs sont pris en charge par le scanner sans soucis et avec une rapidité d’exécution qui force le respect. De plus, vous pouvez mettre jusqu’à 8 pages à la suite sans soucis. Bien pratique tout ça.

IMG_1901

Ensuite, libre à vous de choisir le format de votre image. JPG, PDF et 300 ou 600 dpi, couleur, noir et blanc. Bref, vous devriez trouver votre bonheur. Pour ce qui est de la qualité d’image, c’est pas mal et on a été plutôt impressionnés par la qualité des couleurs retranscrites. Reste que 600 dpi c’est quand même un peu juste pour un produit destiné aux professionnels. Pour ce qui est de la récupération, on l’a dit, vous avez plusieurs options. L’intérêt principal étant quand même l’utilisation du WiFi, plus pratique et moins contraignante qu’avec un câble. Surtout, plusieurs personnes peuvent ainsi l’utiliser. Une fonctionnalité à double tranchant néanmoins puisque qui dit connexion sur le scanner dit non connexion à internet. Il faudra basculer à chaque fois.

IMG_1904

On le redit, difficile d’imaginer une utilisation nomade au produit. Lourd, plutôt encombrant, il trouvera par contre sa place dans un bureau ou un open-space. À noter tout de même que la mémoire intégrée du produit n’est pas bien grande (128 Mo) Il faudra rapidement se tourner vers une carte SD afin de contenir toutes vos données. Encore un petit achat en plus. Niveau autonomie, comptez environ 200 pages avant de devoir recharger.

Un IRISCan Anywhere 3 WiFi plus adapté

Quand on se penche sur les autres produits de la marque, on se rend compte qu’IRIS a lancé le Anywhere 3 WiFi qui propose une meilleure qualité d’image (1200 dpi max), une mobilité plus convaincante et surtout, plusieurs dizaines d’euros de moins au compteur. Le WiFi est toujours de la partie si bien qu’on ne saurait que vous conseiller de vous diriger vers ce produit répondant davantage aux problématiques de mobilité. Tout dépend de ce que vous désirez faire !

Conclusion

C’est le titre de la boite

> Rapidité d’exécution
> Qualité d’image
> Un accès WiFi extrêmement simple

C’est le titre de la boite

> Application Android défectueuse
> Applications complémentaires payantes sous iOS
> Le prix
> Encombrant et lourd
> Toutes les notices en anglais

Sentiment assez ambivalent après le test de ce IRISCan Pro 3 WiFi. Si en temps que scanner du bureau, il remplira parfaitement sa fonction dès qu’on s’attarde sur la partie connectivité et mobilité, ça coince. Et c’est fâcheux puisque ce sont les arguments de ventes majeurs mis en avant par la marque. Encombrant et lourd, il ne sortira pas souvent du bureau sauf cas de force majeure. Qui plus est, les fonctionnalités supplémentaires sous iOS sont payantes, une pratique plus que douteuse du constructeur quand on sait que le prix de vente est située autour de 250 euros. En résumé, l’IRISCan Pro 3 servira aux professionnels en open-space avec un bon budget, mais clairement pas à l’homme d’affaires pressé qui passe sa vie en voyage. Incompréhension totale face à ce produit, surtout comparé à son collègue le Anywhere 3 WiFi, plus compact, avec une meilleure qualité d’image et moins cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.