in ,

[TEST] JBL Playlist : l’enceinte connectée qui n’échappe pas aux fausses notes

Couverture test enceinte connectée JBL Playlist

Dans le domaine musical, on compte de nombreuses sociétés phares. JBL fait partie de celles-ci et a très vite suivie la tendance de l’enceinte connectée. Elle continue sur ce chemin avec la JBL Playlist, objet créé pour la maison et une écoute dans un salon ou une chambre. Faisant toujours le jeu de la simplicité, il reste à voir si la qualité du son est vraiment digne de ce nom. La réponse dans notre test. 

L’enceinte connectée est un des objets que l’on trouve le plus régulièrement lors de soirées entre amis ou en famille. Ce produit fait désormais partie de la vie de tous les jours, et JBL est une des marques que l’on croise le plus. Notamment reconnue pour ses machines portables et de taille réduite, elle pense également aux utilisateurs plus casaniers avec la Playlist. Un appareil simple à installer, utiliser et au son agréable, c’est là ce à quoi s’engage la marque. Une valse de promesses qui ne va pas sans quelques mauvaises notes.

Marque : JBL
Catégorie : Enceinte connectée
Connexion : Bluetooth/Wifi
Compatibilité : iOS /Android
Prix : 179€
Disponibilité : immédiate
Testé avec : Huawei Honor 8

Table des matières

Unboxing de l’enceinte connectée JBL Playlist

Unboxing de l'enceinte connectée JBL Playlist

Avec son emballage, la JBL Playlist ne révolutionne pas le genre. On se trouve dans un schéma très classique pour une enceinte connectée, sans trop de folie au niveau des couleurs. Le produit sur fond gris, la marque, quelques indications sur les fonctionnalités et le tour est joué. Le coffret est cependant très facile à ouvrir et assez pratique. À l’intérieur, on se rend tout de suite compte que JBL désire proposer un produit simple d’utilisation. Et pour cause, la boite contient très peu d’objets.

Unboxing de l'enceinte connectée JBL Playlist

La majorité de l’espace est prise par l’enceinte connectée, mais tout le reste tient en réalité dans un petit carton noir. Dans celui-ci, on trouve tout le nécessaire pour faire fonctionner l’appareil. Le manuel, un câble d’alimentation, un adaptateur, et c’est tout. Ceux ayant les longues installations en horreur seront donc rassurés dès le premier aperçu de la machine et de ses quelques composants externes. Dommage qu’on ne trouve aucun câble Jack inclus, histoire de profiter rapidement de sa musique.

Design et ergonomie de la JBL Playlist

Tous les objets contenus dans la boite de la JBL Playlist

Quand on aborde l’enceinte connectée JBL Playlist, on peut dire que la simplicité est un véritable fil rouge de ce produit. En effet, la machine possède un design très sobre, sans fioritures et avec une couleur unique sur toute sa surface. Si sa forme plaira à certains et pas à d’autres, on peut tout de même regretter le manque de variété dans le look de l’appareil, le logo JBL à l’avant étant le seul à casser une certaine monotonie. Malgré cela, la JBL Playlist ne parvient pas vraiment à se faire discrète dans les lieux où on la place. Difficile d’imaginer beaucoup de décorations dans lesquelles elle pourrait réellement à s’intégrer.

Vue de haut de l'enceinte connectée JBL Playlist

Du côté de l’ergonomie, l’enceinte connectée souffle le chaud et le froid au niveau de ses capacités. Concernant les commandes directement installées sur l’appareil, c’est un sans-faute. Les boutons, peu nombreux, répondent bien aux pressions et sont couverts d’une matière agréable au toucher.

On rencontre cependant quelques problèmes avec ce dernier, qui détectait le smartphone sans pour autant lancer la musique pendant plusieurs minutes. On a donc quelques doutes quant à la capacité de l’objet à pouvoir être utilisé où que l’on soit dans la maison. Même bilan pour le Wifi qui peine à trouver son chemin au début. Une fois ces problèmes rencontrés, tout semble finalement bien fonctionner. Il y a cependant de quoi refroidir l’enthousiasme de certains.

Prise en main et application de l’enceinte connectée JBL Playlist

Enceinte connectée JBL Playlist de face

Comme expliqué plusieurs fois plus haut, la JBL Playlist se veut simple d’utilisation. C’est évidemment le cas dans sa prise en main, avec un nombre de commandes réduites sur l’appareil lui-même. L’installation reflète bien cette envie de proposer une machine accessible et pratique : on branche l’enceinte connectée avec le câble d’alimentation… Et c’est tout. Du côté « physique » en tout cas, puisqu’il faut encore configurer l’application permettant de contrôler l’engin à distance.

Il faut donc préciser que la JBL Playlist est compatible avec Chromecast, et est gérée depuis l’application Home. Il s’agit là de la seule plateforme à laquelle est liée la machine, ce qui peut déplaire à certains, notamment aux utilisateurs de produits Apple et leur AirPlay. Cela dit, l’écosystème de Google est déjà largement suffisant en termes de compatibilité avec les services les plus importants. De Deezer à Spotify, les amateurs de musique devraient facilement trouver leur compte. Comme précisé dans la catégorie précédente, on a tout de même droit à quelques problèmes de connexion lors des premiers essais.

Application Home de l'enceinte connectée JBL Playlist

Mais alors, qu’en est-il du fonctionnement de cette application ? Comme avec les autres objets liés à Chromecast, elle permet de définir le lieu où se trouve notre enceinte connectée. Ceux possédant déjà des appareils de ce genre retrouveront un système familier, tandis que la prise en main se fait rapidement chez les nouveaux venus. Peu de fonctionnalités sont proposées, ce qui est tout à fait normal vu que la JBL Playlist est vendue comme une simple enceinte, ni plus ni moins. Malgré tout, un contrôle plus prononcé et plus précis via l’application n’aurait pas été de trop.

La qualité du son de la JBL Playlist

Vue de dos de la JBL Playlist

Il s’agit ici de la grosse question qui peut décider de l’achat ou non d’une enceinte. Si on apprécie les options et le contrôle que proposent les objets connectés, il ne faut pas oublier que l’on choisit ce genre de produit pour écouter de la musique ou des paroles. Dans ce dernier cas, la JBL Playlist s’en sort très bien : les podcasts ou les émissions radio sont très agréables à l’oreille. Les voix sont particulièrement claires et se détachent bien d’un éventuel fond sonore. Mis à part les soudains éclats de rire que la machine a du mal à supporter, c’est un bon point.

JBL Playlist de côté

Il ne s’agit cependant pas là du seul contexte dans lequel l’engin montre des difficultés. Ce sont notamment les aigus qui posent problème et ont tendance à grésiller dès que le son est un peu trop fort. Même sans se concentrer dessus, on ne peut s’empêcher de remarquer une certaine acidité. Du côté des basses et des graves, c’est cependant tout le contraire. Un son puissant, sans variations désagréables et qui fait particulièrement honneur aux musiques se basant sur ces registres.

Selon ce que vous écoutez, l’enceinte connectée JBL Playlist peut aussi bien vous enchanter que vous frustrer. Tout dépend alors de ce que vous cherchez dans ce produit. Pour 175 euros, on se trouve loin d’un son honteux, mais celui-ci aurait tout de même pu proposer de meilleures performances.

L’enceinte connectée JBL Playlist face à la concurrence

Le marché de l’enceinte connectée grandissant jour après jour, la JBL Playlist ne manque pas de concurrents. Reste à voir si elle peut faire face à ce que ces derniers ont à proposer

Fender Monterey

Enceinte connectée Fender Monteray

Commençons par la Fender Monterey, un appareil proche du produit de JBL en termes de capacités et de son. Tout comme cette dernière, on trouve ici des aigus qui peinent à convaincre, tandis que les graves sont le véritable point fort de la machine. Au niveau du design, l’avantage va plutôt à la Monterey, tant son look rétro, mais indémodable, en fait également un objet de décoration très appréciable. C’est par contre sur son ergonomie que l’on va s’attarder pour trouver de véritables problèmes. On ne peut en effet rien contrôler depuis son smartphone, mais seulement via les boutons présents sur le dessus de l’engin. Un point noir pour cette enceinte connectée qui était jusque là plus que satisfaisante, encore plus lorsque l’on découvre son prix : 349 euros.

Bose Soundlink III

Enceinte connectée Bose Soundlink 3

Tout comme JBL, Bose est un de ces géants de l’enceinte connectée que l’on croise un peu partout. Avec la Soundlink III, la société propose un objet toujours efficace aujourd’hui. Pour parler directement des problèmes qui fâchent, celle-ci à un inconvénient opposé à celui de la JBL Playlist : des basses qui ne sont pas au niveau. Pour le reste, on se trouve en face d’une création performante, notamment au niveau du design. Robuste, simple à utiliser et possédant 14 heures d’autonomie. S’il s’agit d’une enceinte datant un peu aujourd’hui, elle est ainsi à la portée de toutes les bourses et peut être trouvée autour de 180 euros.

Beats Pill+

beats pill+

Avec la marque Beats, la trinité des sociétés phares des enceintes connectées est complète. Avec la Pill+, on sort un peu du genre auquel appartiennent les trois autres produits, celle-ci étant faite pour le transport. Si son rendu sonore est moins performant que les autres, sa taille et la possibilité de l’emmener partout avec soi compense ce fait. Déplacement oblige, elle est très simple d’utilisation et propose une belle puissance malgré son aspect. Disponible autour de 180 euros, on aura plus tendance à la conseiller à ceux qui n’arrivent pas à rester en place.

Conclusion de l’enceinte connectée JBL Playlist

La JBL Playlist n’est clairement pas exempte de défauts. Malgré des basses et des graves très bien rendues, difficile de faire l’impasse sur l’acidité de ses aigus. On note en plus des problèmes de connexions (Bluetooth et Wifi) lors des premiers essais, bien qu’ils soient moins nombreux par la suite. Il ne faut cependant pas oublier que cette enceinte connectée est faite pour être accessible, que l’on parle des utilisateurs ou de leur porte-monnaie. Sur ce point, c’est une très belle réussite. L’installation physique se fait en quelques secondes et sa prise en main est très intuitive. Le système Chromecast intégré y est pour beaucoup, notamment pour sa simplicité.

Points positifs

  • Simplicité d’installation
  • Ergonomie efficace
  • Basses et graves bien rendues

Points négatifs

  • Acidité des aigus
  • Problèmes de connexions (en Bluetooth et en Wifi)
  • Pas de câble Jack fourni

Design et ergonomie - 6
Prise en main et application - 6
Qualité du son - 6
Rapport qualité/prix - 7

6.3

Design et Ergonomie : JBL souhaitait que son enceinte connectée soit à la fois simple à installer et à utiliser. On peut dire que de ce point de vue, la société à bien réussi ce qu'elle à entreprit. Cependant, les problèmes de connexions rencontrés sont réellement dommageables et rendent l'expérience moins agréable que ce que le produit promettait.

Prise en Main et application : Incluse dans la gamme Chromecast, la JBL Playlist profite donc de la même application que le Google Home notamment. Cependant, on trouve assez peu de fonctionnalités sur celle-ci. Et impossible de choisir une autre plateforme vu qu'il s'agit de la seule compatible avec l'enceinte connectée.

Qualité du son : Ici, on va du très bon au très moyen. Si les basses et les graves sont mises à l'honneur par l'enceinte, on ne peut pas dire autant des aigus. Celles-ci ne vont pas jusqu'à gâcher l'expérience, mais elle l’entache clairement.

Rapport Qualité / Prix : Au vu de la concurrence, on peut dire que la JBL Playlist se situe dans la moyenne des standards du genre. Si les divers problèmes de la machine ne permettent pas de dire que le prix est parfaitement juste, il a le mérite de ne pas atteindre une somme mirobolante.

User Rating: 3.66 ( 4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *