in ,

Test du RodeLink Filmmaker : l’excellente solution audio sans fil

Test RodeLink Filmmaker

Il est presque impossible de trouver des micros sans fils avec transmission radio en dessous de 500 euros et pourtant, RODE a récemment lancé un dispositif à 399 euros seulement : le RodeLink Wireless Filmmaker. Alors, bon plan ou attrape-nigaud ?

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=uvtpkFhWX0A »]

Marque : Rode

Catégorie : Micro sans-fil

Prix : 399 euros

Disponibilité : disponible

Unboxing du RodeLink Filmmaker

Pour 399 euros, on est en droit d’espérer un emballage qui claque. Et il faut reconnaître que Rode a fait les choses dans la sobriété, mais dans le bon sens du terme. Une jolie boite qui s’ouvre en deux laisse apparaître l’émetteur et le récepteur ainsi que les accessoires à savoir le micro et ses deux bonnettes (l’une pour l’intérieur et l’autre pour l’extérieur), divers câbles et fixation aidant en fonction de l’appareil que vous utilisez. Chaque composant est emballé dans un petit sachet plastique refermable. La boite est assez bien faite pour qu’on puisse imaginer l’utiliser pour transporter le produit. Après, rien ne remplace une bonne grosse pochette !

Design & Ergonomie du RodeLink Filmmaker

L’ensemble est tout de même imposant et plutôt lourd. Néanmoins comparé à la concurrence il reste dans la tranche inférieure. On peut donc difficilement s’en plaindre. L’utilisation d’un pied pourrait vous être bien utile particulièrement si vous avez l’habitude de filmer au reflex, normalement assez léger. Côté design, c’est du classique, mais ils seront assez faciles à dissimuler à l’image dans une poche arrière. D’ailleurs, un petit volet est prévu pour glisser l’émetteur dans le poche. À vue de nez, Rode semble réellement avoir fait le boulot pour proposer un produit complet, mais assez compact par rapport aux autres.

Utilisation/Prise en main du RodeLink Filmmaker

Comme on est un peu ronchon à la rédac’, on a été un peu déçus de ne pas trouver de manuel d’utilisation directement dans la boite. On a donc décidé de tout faire à l’instinct, une technique pas souvent très intelligente sauf quand le produit est extrêmement intuitif. Et c’est le cas de ce RodeLink Filmmaker qui brille par une simplicité d’utilisation absolument géniale. Vous branchez, vous allumez et voilà. Rien de plus, rien de moins. Tout l’appareillage se fait automatiquement et bien entendu le son s’enregistre directement sur la carte SD. Ici nous avons utilisé un Canon 700D pour l’essai dont le micro se branche en jack. Rassurez-vous, le branchement en câble XLR est bien entendu possible même s’il faudra passer par un adaptateur qui n’est pas fourni à l’intérieur de la boite.

En bref, même les plus néophytes devraient s’en sortir sans trop de problèmes. S’ils souhaitent en savoir un peu plus la marque a publié plusieurs vidéos explicatives sur les fonctions du produit.

[ot-video type= »youtube » url= »https://www.youtube.com/watch?v=8X5a293Sf0Y »]

Parlons un peu de la qualité du produit. Malgré son prix, il propose des performances extrêmement convaincantes. Tout d’abord parce que la portée est de presque 100 mètres (bien plus que de raison) et que malgré une distance importante la qualité sonore est au rendez-vous. Car oui, on pouvait s’attendre à un micro qui ne casse pas trois pattes à un canard compte tenu de l’ensemble, mais ici aussi, la qualité est au rendez-vous. Micro directionnel qui plus est, parfait pour les interviews. Autre point fort, la possibilité d’enregistrer sur 8 canaux en simultané, bien pratique si vous souhaitez par exemple réaliser des débats ou filmer une pièce de théâtre. Encore faudra-t-il bien camoufler les micros.

IMG_2008

En effet, l’un des seuls défauts que l’on ait trouvés au produit c’est l’attache pour le micro, pas très pratique à utiliser et qui aura tendance à bouger un petit peu dans tous les sens. C’est difficile de bien la fixer. Autre petit point négatif, il n’y a pas de batterie, mais une alimentation à pile. Pour les plus téméraires, une alimentation USB est également au rendez-vous, mais ce n’est pas forcément très pratique. Il s’agit davantage de dépannage qu’autre chose.

Face à la concurrence

En terme de prix, la marque fait très fort dans un domaine où un produit de qualité en dessous de 500 euros est franchement difficile. Reste que les fonctionnalités sont tout de même basiques, mais répondent à une utilisation amateur et professionnels à petits budgets. À moins d’avoir des besoins spécifiques, il vous comblera aussi bien qu’un terminal 200 euros plus cher.

Conclusion

C’est le titre de la boite

> Compact
> Simplicité d’utilisation
> Prix
> Rapport qualité/prix excellent
> Portée de 100 mètres 

Les moins de “Nom du produit

> Attache du micro perfectible
> Pas de batterie 

Vous l’aurez compris, difficile de trouver de gros défauts à ce produit dont la simplicité d’utilisation est remarquable. Malgré un prix attractif pour le domaine, Rode livre là un produit de très grande qualité. On ne peut qu’être séduit. Comme quoi, casser les prix n’est pas nécessairement synonyme de gros sacrifices.

One Comment

Commenter
  1. Bonjour,

    Merci pour l’article !

    J’ai déjà un kit complet HF rodelink. Si je comprends bien, si je commande un 2eme récepteur RX, je pourrais les connecter tous les 2 au même transmetteur TX ?

    Merci

    cdt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.