in

La pêche connectée : 3 objets connectés pour la pêche

Les objets s’imposent aujourd’hui dans presque tous les sports, que ce soit le golf, le cyclisme ou encore les sports de fitness. Nous nous intéressons aujourd’hui à la pêche connectée. De quoi ravir les passionnés, ou peut être pas.

1- SmartRod, une canne à pêche connectée

SmartRod est une canne à pêche connectée contrôlée par ordinateur conçue par la marque américaine Tackobox. L’objectif principal étant de vous alerter lorsqu’un poisson mord à l’hameçon. Cette canne à pêche, complètement waterproof, est très simple d’utilisation car elle possède un unique bouton grâce auquel vous pourrez effectuer différentes actions.

Celle ci vous accompagnera durant toute une saison de pêche (voire même deux saisons si vous l’utilisez peu).

Un seul bouton qui fait presque tout !

Pour la faire fonctionner, il suffit d’appuyer sur son unique bouton pour choisir le niveau de sensibilité désiré parmi les 3 différents modes (Low, Medium, High). Petit plus : cette canne à pêche connectée à été conçue de façon à ce que vous ne puissiez pas appuyer par erreur sur le bouton lorsque vous remontez votre prise.

smartrod

Une fois activée, la SmartRod vous fera savoir à quel niveau de sensibilité vous êtes à l’aide de ses lumières à LED. Ces dernières clignoteront en vert toutes les 12 secondes pour vous indiquer que la canne à pêche est en train de chercher des poissons.

C’est grâce à son accéléromètre intégré qu’elle détectera qu’un poisson a mordu à l’hameçon. Elle se mettra donc à clignoter en rouge et émettra un signal sonore pour avertir le pêcheur qu’il doit se dépêcher de remonter sa prise.

Il sera bien sûr possible à celui ci de désactiver le signal sonore s’il souhaite ne pas déranger ses compères ou faire peur aux poissons.

De plus, cette canne à pêche connectée s’éteint complètement si aucune activité n’est détectée au bout d’une heure afin d’économiser sa batterie.

Un échec cuisant…

Cette canne à pêche connectée n’est encore qu’un prototype. En effet Tackobox avait lancé sa campagne de financement sur Indiegogo en décembre 2012 espérant ainsi récolter 50 000 $ (environ 37 300 €). Néanmoins, la campagne a été clôturée fin janvier 2013 après n’avoir récolté que 2 295 $ (soit 1 700 €). Un projet qui est donc tombé à l’eau.

D’après les concepteurs, le lancement de cette canne à pêche aura bien lieu malgré l’échec de la campagne. Cependant nous sommes maintenant en août 2014 et nous attendons toujours que la SmartRod soit commercialisée.

 

2- Le Fish Hunter, un sonar portable connecté

Fish Hunter est un dispositif portable de sonar. Laissez le flotter sur l’eau pour qu’il cartographie le fond de l’eau (jusqu’à 36 mètres de profondeur) et repère les bancs de poissons. Relié via bluetooth à un smartphone ou une tablette iOS et android il affichera les informations très simplement sur l’application. Vous ne serez pas obligé d’avoir de grandes connaissances sur la pêche pour pouvoir l’utiliser. Il faudra tout de même vous trouver à moins de 30 mètres du Fish Hunter pour recevoir les données. Attention donc à ne pas le laisser suivre le courant sinon vous risqueriez de le perdre.

Avec Fish Hunter vous pourrez pêcher pendant 6 à 8 heures sans problème. De quoi attraper beaucoup de poissons. Ensuite, vous n’aurez qu’à le recharger grâce à un câble USB à brancher sur la station de chargement.

Vous pouvez d’ores et déjà acquérir l’accessoire pour 179 $ soit 139 €.

fish hunter

3- Deeper, un sonar connecté pour la pêche plus performant ?

Car pour ce qui est des sonars de pêche, plusieurs produits se disputent la première place. Deeper, produit par la start-up Indiegogo (celle qui nous avait déjà offert PERES) est l’un d’entre eux. D’un diamètre de six centimètres, cette petite boule est pourtant bourrée de technologie. En tant que sonde, elle peut donc vous proposer une cartographie précise des fonds marins sur lesquels vous naviguez, ainsi qu’un tas d’autres fonctionnalités utiles. Son fonctionnement ? Il n’y a pas plus simple : vous pouvez soit la fixer au bout de votre ligne de pêche, soit l’attacher à un flexible pour la maintenir près de votre embarcation (et vous en servir ainsi comme d’un sondeur d’appoint de bateau, à petite vitesse). Pas la peine de craindre pour ses limites, puisqu’elle fonctionne jusqu’à 40m de profondeur et reste utilisable à plusieurs dizaines de mètres de l’utilisateur. Cet outil de pêche connectée est complètement autonome et automatisé, si bien qu’il s’allume de lui-même au contact de l’eau et émet aussitôt un signal Bluetooth vers votre smartphone.

Car au bout du signal, c’est bien le téléphone du pêcheur qu’on trouve. Destinée aussi bien aux Android qu’aux iPhone, l’application mobile dédiée vous retransmettra en temps réel l’image des fonds marins enregistrés par le sonar. En bonus, vous pourrez même détecter la présence de poissons et leur taille approximative. A noter que cette application est gratuite mais qu’elle est loin d’être un simple intermédiaire du sondeur. Ci-dessous, une liste plus exhaustive de toutes les fonctionnalités offertes par l’appli de pêche connectée:

  • Profil du fond marin, avec estimation de la présence et de la taille des poissons (vision basique ou détaillée),

  • Affichage de la profondeur et de la température de l’eau,

  • Carnet de pêche,

  • Prise de photos, avec partage possible sur les réseaux sociaux (pour vous vanter auprès de vos amis pêcheurs),

  • Météo à cinq jours, avec les heures de lever et coucher du soleil,

  • Calendrier lunaire en fonction de la localisation,

  • Repérage sur carte et marquage GPS.

Remarquez qu’en plus de ces fonctionnalités utiles, l’application vous offre un contrôle total sur votre sondeur en vous indiquant le niveau de charge de la batterie (d’une autonomie de quatre heures, rechargeable via micro USB) et en vous laissant le contrôle de ses paramètres. A vous donc de décider de la fréquence du sonar selon vos envies. Au final, voici ce que vous devriez apercevoir sur votre téléphone :

Deeper screen

En conclusion alors, que retenir ? Par comparaison avec le Fish Hunter, qui visait surtout un public amateur, le Deeper semble plutôt se destiner aux professionnels de la pêche. Son hardware est visiblement plus performant et sa technologie semble plus précise, ce qui justifie un coût plus élevé. En effet, il faudra débourser pas moins de 229€ (prix public conseillé en France et en Europe) pour se procurer ce bijou de pêche connectée (disponible sur le site de Deeper). De son côté, l’application est disponible sur la plupart des appareils (dont la liste est disponible sur le site de NVY). Pour juger plus fidèlement de la qualité de cet objet connecté un peu particulier, un test sur le Deeper est déjà prévu par notre équipe (par un vrai pêcheur !) Pour les plus curieux : il ne devrait pas tarder à apparaître sur notre site. N’hésitez à garder l’œil ouvert et à surveiller votre ligne !

Il n’existe pas d’autres projets pour le moment en ce qui concerne la pêche connectée. La pêche reste donc un des rares domaines où les objets connectés n’arrivent pas à s’imposer. Mais pour combien de temps ?

Source : indiegogo.com – fishhunter.com – buydeeper.com