in

Jiobit souhaite rendre les wearables quasiment invisibles

Grâce à des batteries miniaturisées, Jiobit a pour but de rendre les wearables beaucoup plus discret voire même invisibles.

Le plus gros problème que rencontrent encore actuellement les wearables, que ce soit les trackers d’activité ou les montres intelligentes, c’est la durée de vie et la taille de leurs batteries. Ces dernières prennent en effet encore trop de place dans l’architecture globale d’un wearable et les concepteurs doivent souvent faire un choix cornélien entre mettre plus de fonctionnalités ou mettre plus d’autonomie dans leurs produits. Certains wearables n’ont pas besoin d’être rechargés pendant une semaine, mais leur offre en terme de fonctionnalités se trouve du coup limité fortement par le manque de place.

Jiobit-kid-wearable1

Wearable XXS grâce à Jiobit

Mais une petite révolution est actuellement en cours. En effet, la start up américaine Jiobit, basée à Chicago, travaille à la mise au point de wearables qui seront tellement petits que vous oublierez presque jusqu’à leur présence. Leur taille minuscule ne les empêchera pas pour autant d’avoir une autonomie importante.

John Renalid, le fondateur de Jiobit, commentait ainsi ses travaux de recherche :

« Nous sommes en train de mettre au point la prochaine génération de wearables. Nous avons réussi à faire fonctionner une batterie deux fois plus petites que ses concurrentes et qui aura une autonomie comprise entre deux et trois semaines.« 

C’est avec une approche toute nouvelle, presque visionnaire, qui s’appuie sur une combinaison de « machine learning » et de « connectivité sélective », que Jiobit compte réduire fortmement la taille des batterie tout  en les portant à un maximum d’efficacité énergétique. L’idée, ce n’est pas fondamentalement de changer la taille des batteries pour les rendre plus petites tout en acceptant qu’elles soient du coup moins puissantes. Jiobit compte faire en sorte de rendre les batteries beaucoup plus puissantes et efficaces afin qu’elle n’aient plus besoin d’avoir une taille aussi importante.

jiobit5

Avec des batteries miniaturisées à l’extrême, pouvant dans l’avenir ne pas être beaucoup plus grosses qu’un grain de riz, les wearables seraient eux mêmes du coup beaucoup plus petits et deviendraient très discrets. Ils pourraient être accrochés sur un t-shirt ou une veste sans qu’on puisse s’en rendre compte.

Destinés d’abord et avant tout aux parents qui veulent pouvoir surveiller leurs enfants sans être intrusifs et constamment aux aguets, la technologie développée par Jiobit ouvre un champ très large d’applications dérivées. Depuis le wearable miniaturisé qui pourrait servir de mouchard, au téléphone du futur qu’il sera possible de glisser sous la peau. Affaire à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.