in

GoldKeys, une application pour détecter les faux médicaments

GoldKeys est très utilisé en Afrique
GoldKeys permet d'identifier la validité d'un médicament en 7 secondes

Véritable fléau dans les pays en voie de développement, les faux médicaments font plusieurs dizaines de milliers de morts par an. La société ghanéenne mPedigree a créée GoldKeys, une plateforme contrôlant l’authenticité des médicaments.

Une vérification en 7 secondes

En Afrique subsaharienne, la contrefaçon de médicaments est devenue inquiétante: l’OMS estime à 30% la part de faux médicaments vendus dans la zone. À titre d’exemple, 113 millions de faux médicaments (anti-inflammatoire, antibiotique ou anticancéreux) ont été interceptés dans 14 pays africains en juin 2014.

Afin de répondre à ce problème, mPedigree, une société ghanéenne, a crée GoldKeys, qui permet de vérifier l’authenticité des médicaments. Les médicaments possèdent des codes chiffrés, présents sur leur boite: il suffit de gratter l’emballage et d’envoyer le code qui y figure par SMS, afin de s’assurer de l’authenticité de la boite de médicaments. La plateforme Goldkeys cherche alors dans sa base de données, et répond « OK » s’il s’agit d’un vrai médicament ou « NO » dans le cas inverse, 7 secondes après.

Un système rendu possible par la collaboration entre mPedigree et les gouvernements ainsi que les grandes firmes pharmaceutiques, les organismes de réglementation nationaux et les distributeurs officiels.

Pour couronner le tout, le service est gratuit. Il suffit d’avoir un téléphone portable et l’application. Après tout, la santé n’a pas de prix.

Le fonctionnement de GoldKey expliqué

Un problème majeur

L’application est testée au Ghana depuis 2007, et s’est ensuite étendue à une douzaine de pays d’Afrique (Nigeria, Kenya, Rwanda… )et du Moyen-Orient, et est lancé depuis peu en Asie (Inde notamment, où mPedigree a installée son centre logistique), elle aussi touchée par le phénomène. La consommation des faux médicaments vient du coût parfois très élevé des produits pharmaceutiques. Les gens se tournent alors vers des vendeurs à la sauvette, beaucoup moins chers, mais bien plus risqués, puisqu’un faux médicament peut faire des dégâts considérables.

En 2014, plus de 100 millions de codes de paquets de médicaments ont transité par la plateforme GoldKeys, témoin du succès que rencontre l’application. La jeune entreprise ne compte pas s’arrêter là et continuer à gérer sa croissance en se développant petit à petit dans le maximum de pays possible. mPedigree espère aussi recevoir l’aide d’organisation telle que l’OMS, qui, malheureusement, se sont contentées d’observer la situation. Peut-être que l’aide viendra des grandes entreprises, qui se lancent également dans les domaines de la santé, comme Google ?

mPedigree compte également exporter son savoir-faire et son système de vérification instantanée GoldKeys pour d’autres catégories de produit: textiles,composants automobiles ou boissons.  Vous pourrez donc bientôt si votre Chateau neuf les papes est un vrai ou une horrible piquette.

source