in

FaceBit, un capteur pour détecter les fuites sur un masque facial

faceBit capteur pour masque facial

FaceBit est un capteur innovant qui équipe un masque faciale et permet de suivre, entre autres, votre fréquence cardiaque. Il pourrait même déterminer votre stress.

Les masques faciaux sont devenus un élément indispensable de la vie quotidienne depuis cette pandémie due au Covid-19. Savez-vous qu’ils pourraient bientôt assurer plus de rôles que prévu ? C’est ce que les chercheurs de la Northwestern University sont aujourd’hui en train de mettre au point en concevant FaceBit.

FaceBit pour un masque facial qui suit votre santé

Les chercheurs de la Northwestern University ont développé un capteur de masque facial « FaceBit ». Ce capteur peut suivre tout un éventail de données sur la santé de son porteur. Il sera installé à l’intérieur d’un masque N95.

Il mesure votre fréquence cardiaque en détectant les mouvements subtils de la tête du résultant du pompage du sang. Ce capteur détecte ainsi tous les dysfonctionnements de la santé de son porteur.

Ces mesures peuvent en effet aider le masque à déterminer toute une palette d’autres faits. Les données cardiaques et respiratoires collectées peuvent indiquer quand une personne est stressée, si elle a besoin d’une pause.

Comment fonctionne ce capteur révolutionnaire ?

Un test d’ajustement N95 permet de vérifier la bonne étanchéité de votre masque facial. Certes, le capteur du FaceBit ne peut pas remplacer un test d’ajustement N95. Il est toutefois suffisamment performant pour vous aider à maintenir cet ajustement tout au long de la journée.

Il se peut d’ailleurs que vous n’ayez pas à charger le capteur. Le prototype est équipé d’une batterie. Mais en réalité, le capteur tirera l’énergie utilisée de la force respiratoire, de la chaleur, du mouvement et du soleil. Cette énergie lui permettrait de prolonger son autonomie jusqu’à onze jours. Le masque FaceBit devrait donc finalement être proposé sans pile.

Quand pourra-t-on retrouver ce capteur sur un masque dans le commerce ?

FaceBit devra d’abord subir des essais cliniques et d’autres tests. S’il les réussit, il pourrait ensuite être proposé au grand public.

L’équipe de Hester a toutefois déjà rendu publics le code de leur projet et le matériel utilisé pour aider les intéressés à en construire. Il est fort probable que vous n’en achèterez pas pour votre usage personnel. FaceBit serait toutefois crucial pour certains, dont les hôpitaux désireux d’optimiser la sécurité sanitaire de ses employés tout en prévenant l’épuisement professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.