in

Boompi, et les femmes prennent le pouvoir

boompi 6

On le sait tous et de très loin, les applications de rencontres posent très souvent de gros problèmes moraux et éthiques.. mais si vous ne connaissiez pas Boompi avant cet article, vous n’aviez encore rien vu ! Car oui, en effet, nous pouvons faire pire que Tinder ou le principe est de « liker » ou « nexter » des personnes d’un simple geste et uniquement grâce à une photo (non non, nous ne sommes pas dans un monde gouverné par le paraître et l’apparence).

boompi 5

Boompi, l’application aussi vicieuse que votre côté le plus malsain

Tout comme Tinder, l’application vous géocalise et vous glisserez à droite ou à gauche pour affirmer vos préférences. Ce qui en soit est déjà malsain, puisque l’apparence physique devient le seul et unique critère de sélection. Mais, à la différence de toutes les autres applications de rencontre du même genre, si vous êtes une femme vous pourrez inviter vos amies dans vos conversations personnelles avec vos prétendants, dans le plus grand des secrets.

En effet, le mode « Ghost » permet de s’immiscer dans toutes les discussions, même si vous même n’engager pas une conversation avec une nouvelle proie sur laquelle vous voudriez jeter (ou pas) votre dévolu. Un bon moyen de demander l’avis de vos copines si vous avez des doutes sur la sincérité de l’homme qui vous plait. Vous trouvez ça démagogue ? En effet, ça l’est. Alors si vous êtes prêtes à sauter le pas, il ne vous reste plus qu’à télécharger en toute gratuité l’application Boompi, disponible sur les systèmes d’exploitation Android et iOS.

Alors oui, c’est vicieux, et oui c’est une violation de la vie privée de ses messieurs et ça ne va surement pas leur plaire, ce qui en plus peut s’avérer légèrement mal honnête dans les débuts d’une relation naissante.

boompi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.