in

Alibaba espère combattre la contrefaçon avec les Dotless Visual Code

Alibaba, le géant chinois de l’ e-commerce connait lui aussi des problèmes liés aux articles contrefaits dans les produits qu’il propose et cherche à combattre ce fléau grandissant. C’est pourquoi il a décidé d’implémenter la technologie du Dotless Visual Code pour aider ses clients à identifier l’authenticité de leurs articles dès qu’ils sont chez eux.

Nouveau standard

Visualead, une startup Israélienne et pionnière dans le domaine du QR Code a révélé le nouveau standard pour l’O2O (Offline to Online), le Dotless Visual Code, conçu tout d’abord pour fournir une meilleure connectivité des transactions O2O. Ces nouveaux codes ressemblent beaucoup en effet aux QR Codes que nous connaissons déjà et qui sont disséminés un peu partout aujourd’hui. Mais il est vrai qu’en occident nous ne les utilisons pas beaucoup. Ils sont composés eux aussi de petits carrés placés dans les coins, ce qui instinctivement, fait comprendre au consommateur qu’il peut être scanné avec son smartphone.

Toutefois, contrairement au QR Codes monochrome, le Dotless Visual Code est directement conçu avec une image en couleur ou un logo dans le code par exemple, ce qui séduit et implique plus le client qu’avant. De plus, ce nouveau standard utilise de multiples informations qui le rendent plus sûr que les QR Codes habituels.

Comparaison de l'ancien QR Code et le Dotless Visual Code
Comparaison de l’ancien QR Code et le Dotless Visual Code

 

Campagne anti-contrefaçon

Le Dotless Visual Code a été mis en place lors d’un événement organisé par le groupe Alibaba  pour lancer « Blue Stars » sa nouvelle plateforme anti-contrefaçon. Blue Stars permet aux fabricants d’imprimer leur code et lorsque le client le scan avec l’application TaoBao d’Alibaba, il peut recevoir immédiatement des informations concernant la spécificité du produit et son authenticité. Ces codes ne fonctionnent qu’une seule et unique fois et ne peuvent être simplement réutilisés ou réécrits par les fraudeurs qui souhaiteraient rendre leur produit authentique. Des marques comme L’Oréal et Ferrero, ont déjà créé des millions d’unique Dotless Visual Code pour leurs produits en Chine.

Toutefois, la question est de savoir si cette solution arrivera à réduire au silence les faussaires, car après tout, beaucoup d’entre nous ne font pas attention à la provenance du produit tant qu’ils peuvent avoir une réduction sur le prix d’achat.

Source

 

Surfshark