in

Les femmes n’ont plus besoin d’hommes pour faire des bébés ? Cette découverte change quant à la reproduction

Grâce à ces testicules développés en laboratoire, les femmes pourront se passer des hommes pour avoir des enfants ! La suite dans ce qui suit…

Des chercheurs ont réussi à cultiver en laboratoire une paire de testicules miniatures capables de produire des spermatozoïdes. Cette avancée ouvre de nouvelles perspectives dans la recherche sur le développement des organes et les maladies liées aux testicules. Elle permettrait également de mieux comprendre la fonction sexuelle masculine et avoir des applications thérapeutiques pour les troubles du développement sexuel et l'infertilité masculine.

Un testicule artificiel qui arrive à produire des spermatozoïdes ?

Après les spermatozoïdes cultivés en laboratoire, nous voilà aujourd'hui avec des testicules développés en laboratoires ! Dans cette étude publiée dans l'International Journal of Biological Sciences, les chercheurs ont annoncés que les cellules de Sertoli, issues de ces testicules sont arrivées en phase de maturation.

En effet, ces dernières soutiennent les spermatogonies et jouent un rôle crucial dans la production de spermatozoïdes. Ils ont constaté que la maturation de ces cellules ressemblait étroitement à celle observée chez les souris vivantes aux stades correspondants. Donc, théoriquement, il est possible qu'un testicule cultivé en laboratoire accomplisse le cycle de spermatogenèse. La science ne cesse de pousser ses limites au-delà de nos espérances !

Quels sont les procédés ayant permis de cultiver les testicules en laboratoires ?

Les chercheurs ont utilisé des cellules testiculaires primaires de souris placées dans un milieu de la culture spécialement formulé. En l'espace de deux jours, les organes miniatures ont développé des structures tubulaires et des schémas d'organisation cellulaire similaires à ceux observés dans les vrais testicules.

Ils ont réussi à maintenir en vie les organoïdes pendant neuf semaines, au cours desquelles ils ont augmenté de taille avant de s'effondrer. Le problème était que les cellules avaient des besoins en sang trop importants. Le défi serait donc de trouver cette solution pour que la recherche puisse être menée à terme.

Testicules développés en laboratoire : quelles sont les perspectives pour le futur ?

Les chercheurs envisagent la possibilité de produire des organoïdes testiculaires à partir de cellules humaines, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux traitements de l'infertilité masculine. Ils espèrent que ces organoïdes pourraient être capables de produire des spermatozoïdes haploïdes in vitro, offrant ainsi la possibilité aux patients infertiles d'avoir un enfant biologique. Cette découverte fait également partie de ces techniques médicales dédiées à la production d'organe vivante, un grand pas dans l'avancée médicale !

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *