in

OpenAI : Le groupe d’Elon Musk recrée une main humaine

OpenAI main robotique couverture

Le groupe OpenAI d’Elon Musk a révélé au grand public l’un des résultats de ses recherches. Une main qui, mis à part son aspect, possède des mouvements et capacités proches d’un membre humain.

Fondée par Elon Musk et Sam Altman en 2015, l’association OpenAI a pour but de développer et promouvoir l’intelligence artificielle. Elle a déjà prouvé plusieurs fois les capacités de celle-ci, notamment avec OpenAI Five. Ce projet met en scène des IA jouant à Dota 2, un jeu de stratégie, et capables de battre des humains. Le 30 juillet cependant, c’est un autre programme qui a été mis en avant, celui d’une main robotique à la dextérité supérieure : Dactyl.

Une avancée majeure de la robotique par le groupe OpenAI d’Elon Musk

Le compte Twitter de l’association OpenAI d’Elon Musk a dévoilé la vidéo ci-dessus ce lundi 30 juillet. Celle-ci montre une main robotique, du nom de Dactyl, imitant celle d’un humain et manipulant un cube. On pourrait penser à du déjà-vu si ce n’était pour l’impressionnante dextérité de celle-ci. En effet, elle est capable de tourner l’objet à sa guise, en fonction des objectifs donnés par les développeurs. Si certaines hésitations se font ressentir, la main s’approche énormément des mouvements d’un véritable membre. Alors que la robotique peine toujours à offrir une imitation correcte du corps humain, Elon Musk et OpenAI prépare une révolution.

OpenAI main robot

Dactyl pourrait bien être le premier pas vers un robot imitant à la perfection les mouvements humains. Pour arriver à ce résultat, c’est un apprentissage bien particulier qu’a reçu la machine. Nos confrères du Telegraph ont pu en découvrir plus grâce à Matthias Plappert, un membre de l’équipe robotique d’OpenAI. « Il n’a fallu que 50 heures pour que l’IA devienne aussi bonne qu’une main humaine » explique-t-il. « Il aurait fallu l’équivalent d’une centaine d’années de données pour arriver au même résultat« . Une preuve certaine qu’une intelligence artificielle peut posséder des capacités bien supérieures à celle d’un être vivant. Grâce à « des centaines de simulations lancées en même temps« , l’apprentissage se fait à très grande vitesse. Si de nombreuses évolutions restent à prévoir, une IA dotée d’une apparence humaine ne semble plus être une possibilité si lointaine grâce au groupe d’Elon Musk.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.