in

Magic Beauty : à la découverte des robots sexuels chinois

Le robot sexuel Magic Beauty

La boutique 5S, située à Changsha, capitale de la province Hunan du sud de la Chine, commercialise des poupées d’un nouveau genre baptisées Magic Beauty. Ces robots sexuels sont dotés de capteurs et d’une intelligence artificielle, et sont conçus pour réaliser les fantasmes inavouables des clients.

À l’entrée de la boutique, une humanoïde brune en robe chinoise traditionnelle gratifie les visiteurs d’un massage lorsqu’ils marchent près des capteurs situés à ses pieds. Le ton est donné. L’échoppe propose à la vente des robots en tout genre, dédiés au divertissement ou à l’aide à la personne.

robot-serveur

Différentes gammes de robots serveurs sont proposées. Le plus petit coûte 2700$, tandis que le plus cher est tarifé à 9740$. Plus grand, plus flexible, doté d’un visage interactif, ce modèle est capable de remplacer un humain dans un restaurant. Cette année, le magasin a déjà vendu plus de 1000 robots de ce type à des établissements souhaitant diminuer leurs charges en réduisant leur nombre d’employés.

Ouverte en juin dernier, le magasin 5S est l’une des conséquences du boom robotique chinois amorcé en 2014. Depuis 2013, la Chine a dépassé le Japon au rang de premier pays consommateur de robots industriels. Face à ce phénomène de révolution robotique, le président Yi a alors ordonné une augmentation massive de la production de robots sur le territoire. Le coût de production a alors commencé à diminuer, entraînant une baisse de prix de ces machines.

Magic Beauty, un robot destiné aux célibataires

magic-beauty

Toutefois, dans cette boutique, on ne trouve pas que des robots dédiés aux professionnels. La belle Magic Beauty n’est pas non plus destinée au grand public, malgré les attroupements de clients innocents désirant prendre des photos de famille aux côtés de ce charmant cyborg. Tarifé pour un prix équivalent à 3800€, ce robot a été créé pour permettre aux hommes seuls de combler artificiellement leurs besoins d’affection.

Pour reprendre les mots de Xiao, le gérant de la boutique, c’est un robot « pour des gens qui n’ont pas de femme ». Il est possible de l’embrasser, et de coucher avec elle. « Ses jambes peuvent être écartées pour sentir la tendresse de sa peau », explique le commerçant. Aux yeux du marchand, ce type de cyborg pourrait prochainement devenir la principale source de revenus du magasin. Pour l’heure, ce modèle s’exporte principalement en Europe. 

Pour l’hygiène, de nombreux accessoires sont fournis avec cet humanoïde aux courbes aguichantes. Une poudre de nettoyage, des préservatifs, de l’huile, ou encore un outil de stimulation sont inclus dans le package. Ce tampon de plastique à la forme explicite se branche en USB, tandis que l’autre partie s’insère via un port dont l’emplacement est relativement évident.

Une version 2.0 bientôt commercialisée

robot-sexuel-chine

Dans un futur proche, une deuxième génération de Magic Beauty sera commercialisée. Elle sera capable de communiquer verbalement, de donner des câlins, et de proposer un feedback concernant les performances sexuelles de l’usager. Ainsi, le robot pourra faire office de coach, permettant aux hommes de s’entraîner à satisfaire d’éventuelles partenaires réelles.

Bien entendu, ces robots sexuels ne doivent pas remplacer les relations humaines. Une telle fonction serait profondément malsaine, et présente un risque d’addiction pour les usagers les plus faibles mentalement. Pour Xiao, ils doivent être considérés comme un accessoire de divertissement, et permettre de briser les tabous liés au corps qui subsistent en Chine.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.