in ,

Harvard développe un système de braille révolutionnaire

Couverture du système de braille de Harvard

Les facultés de l’université de Harvard sont souvent à l’origine de recherches importantes dans les domaines scientifiques. La Harvard John A. Paulson School of Engineering and Applied Sciences ne fait pas exception. Certains de ses chercheurs ont en effet trouvé un moyen de révolutionner le braille. 

Pour toute personne atteinte de cécité, le braille est le seul moyen d’accéder à la lecture. Cette méthode n’est cependant pas sans faille. En effet, 300 pages d’une écriture « classique » se transforment vite en une vingtaine de livres pour un aveugle. Face à ce problème, les chercheurs de l’école d’ingénierie et de sciences appliquées d’Harvard ont peut-être trouvé la solution. Ils développent actuellement un système de braille reprogrammable qui ne nécessitera que quelques pages.

Harvard : un système de braille qui pourrait changer des vies

Projet de braille reprogrammable Harvard

En vacances, beaucoup emportent un livre en vacances pour le lire tranquillement à la plage. Pour une personne aveugle ou fortement malvoyante, ce n’est pas si simple. Sur son site, l’université d’Harvard donne l’exemple de Harry Potter et l’Ordre du Phoenix : ses (environ) mille pages représentent 14 livres en braille. Un fardeau qui pourrai bientôt être allégé grâce au projets des chercheurs d’Harvard. L’idée est la suivante : imprimer du braille en ajoutant des encoches à chaque « coquille » au moment de la compression. Celles-ci se « souviennent »de ces légères coupures, et une simple pression permet de changer leur forme. La matière utilisée devra donc être très flexible pour s’adapter et se transformer en différents mots.

Le projet n’en cependant pas encore à ce stade et doit évoluer pour pouvoir être appliqué efficacement. Le professeur de mathématique L. Mahadevan explique que les essais sont toujours en cours. « De simples expériences avec des coquilles cylindriques et sphérique montrent que nous pouvons contrôler le nombre, la localisation et l’ordre chronologique des encoches, en plus de les créer et effacer à l’envie ».  Si les recherches sont loin d’être achevées, cette innovation pourrait bien simplifier la vie d’un grand nombre de mal-voyant dans les années à venir.

One Comment

Commenter
  1. Intéressant mais je m’interroge sur les débouchés de cette innovation. Le braille électronique existe depuis le début des années 80 et on peut aujourd’hui embarquer toute sa bibliothèque sur un terminal qui ne pèse que quelques centaines de grammes. Ces appareils ont certes un coût élevé mais je doute que le coût de ce braille reprogrammable soit suffisamment bas pour représenter une alternative économique.
    Peut-être que cette technologie pourra cependant remplacer les cellules braille actuelles, qui sont pour beaucoup dans le prix prohibitif des terminaux braille. A suivre donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.