in

Apple a connu son meilleur été et sa pire rentrée sur les marchés financiers

marchés financiers

Quelques semaines après avoir dépassé le cap historique des 2000 milliards de dollars, la valorisation boursière d’Apple a connu début septembre une chute tout aussi vertigineuse, dénotant la volatilité du secteur technologique sur les marchés financiers.

En effet, le jeudi 3 septembre 2020, la valeur en bourse de la firme à la pomme s’est rétractée de 8%, perdant au total 179,92 milliards de dollars. Il s’agit tout simplement de la pire chute jamais enregistrée par une entreprise américaine. Ramenée à l’action, la baisse représente 10,52 dollars.

Apple a toujours la cote sur les marchés financiers

Est-ce donc le bon moment pour acheter des actions Apple et profiter d’un inévitable regain ? Pour les analystes de Wall Street, Appel reste une valeur sûre malgré les pertes enregistrées récemment.

pcloud à vie -65% - standard

De fait, il faut noter que l’action Apple a seulement suivi les tendances des actions liées au secteur technologique et d’innovation. Ainsi, Microsoft, Facebook, Google ou encore Netflix ont aussi connu un recul de leurs actions respectives. Ces baisses font suite à une hausse soutenue pour tout le secteur en août.

De plus, les baisses enregistrées résultent plus de l’incertitude quant à la sortie prochaine d’un vaccin contre la covid que d’une mauvaise performance d’Apple. L’on peut aussi supposer l’impact du long weekend férié du Labor Day, la fête du Travail américaine qui est tombée le lundi 7 septembre.

La firme à la pomme n’a pas connu la crise

Pour justifier leur foi en Apple, les analystes mettent en avant les ventes du futur iPhone 5G durant la fin d’année. L’on ne peut évidemment pas prédire le nombre d’unités qui seront vendues pour le dernier trimestre, généralement le plus profitable pour Apple.

Toutefois, l’on sait déjà que l’iPhone 11 est le smartphone le plus vendu de 2020, jusqu’ici. Son successeur ne devrait donc pas avoir de mal à se vendre, même s’il pourrait céder la couronne de l’année à la génération précédente.

En tout cas, Apple n’a pas connu la crise en 2020, malgré la pandémie de covid-19, et les marchés financiers l’ont bien remarqué. Début septembre, l’action de l’entreprise était donc en hausse de 70% par rapport à la même date en 2019. Et malgré les pertes, sa valorisation boursière reste au-dessus des 2000 milliards de dollars.

[bzkshopping keyword= »apple iphone » count= »2″ template= »grid »]

Mais son action a tout vu cette année sur les marchés financiers

En plus des fluctuations du marché, les actions de la firme de Steve Jobs ont aussi subi une opération plutôt rare cette année. En effet, elles ont fait l’objet d’une division, un ancien titre équivalant à quatre nouveaux. Un événement plutôt rare, il s’agit de la cinquième du genre dans toute l’histoire d’Apple sur les marchés financiers.

Avant ce split, l’entreprise californienne représentait 12% du Dow Jones, qui compte 30 firmes au total, soit la société qui pesait le plus. L’opération boursière a quelque peu chamboulé cette hiérarchie, Apple ayant cédé sa place à United Health, Home Depot, Salesforce et Amgen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.