in

Apple Car : un ancien employé plaide coupable du vol de secrets commerciaux

Xiaolang Zhang, un ex-employé d’Apple a plaidé coupable dernièrement du vol de secrets commerciaux d’Apple Car.

Le matériel volé par Xiaolang Zhang est lié au travail d’Apple sur sa toute première automobile. Ce projet fait la une des journaux depuis des années, mais n’a jamais été officiellement confirmé par l’entreprise.

Découverte du piratage de données sensibles d’Apple Car

Xiaolang Zhang a reconnu l’accusation devant un tribunal de San Jose, en Californie. Selon CNBC, pour son crime, il risque jusqu’à dix ans de prison et des amendes pouvant aller jusqu’à 250 000 dollars.

Cet employé a été embauché par Apple vers la fin de 2015. Il travaillait alors sur le projet de voiture d’Apple, projet connu sous le nom de Projet Titan. Zhang faisait partie d’une équipe dédiée au développement de logiciels et de matériels pour le véhicule autonome.

Trois ans après son arrivée, Zhang qui était alors résident permanent aux Etats-Unis, démissionne de son poste chez Apple. Il a alors rejoint XMotors, une startup chinoise basée dans la Silicon Valley et qui travaillait elle aussi sur une technologie de voiture autonome.

Au moment de son départ d’Apple, la société aurait remarqué que Zhang se comportait bizarrement. Cela l’aurait incité à lancer une enquête interne sur son ancien employé pour voir ce qui n’allait pas. Les enquêteurs se sont donc attelés à l’examen du MacBook et des iPhone de travail de Zhang. Ils se sont alors rendu compte que ce dernier est probablement parti avec des données confidentielles liées au Titan.

Les données d’Apple Car volées

On lui reproche notamment d’avoir volé une série de documents comprenant un document de 25 pages. Ce document contenait des schémas techniques d’un circuit imprimé pour un véhicule autonome et des données liées à des prototypes de la voiture d’Apple.

Zhang a finalement été arrêté par les fédéraux en juillet 2018 pour vol de secrets commerciaux d’Apple. Après avoir plaidé non coupable en 2018, Zhang a enfin reconnu avoir perpétré les actes qui lui sont reprochés. Sa condamnation devrait se faire ce 14 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.