in ,

« L’hydrogène? Un mirage vert pour la mobilité » – l’avertissement de Jean-Marc Jancovici

L'hydrogène est souvent présenté comme une alternative prometteuse aux énergies fossiles pour les transports. Cependant, selon l'expert en énergie Jean-Marc Jancovici, cette solution soulève de sérieux doutes quant à son efficacité et son intérêt réel.

Dans le cadre d'une audition devant une commission sénatoriale, Jean-Marc Jancovici, éminent expert en énergie, a exposé son analyse critique concernant l'utilisation de l'hydrogène comme vecteur énergétique pour les transports. Selon lui, cette solution ne résout pas les défis liés à la production d'énergie primaire et présente des rendements nettement inférieurs à l'électricité.

Un processus énergétique inefficace

L'hydrogène, explique le scientifique, n'est qu'une forme d'énergie finale obtenue à partir d'autres sources. Son utilisation implique des pertes considérables à chaque étape, de l'électrolyse à la compression, en passant par le stockage et la conversion finale dans les piles à combustible des véhicules. Au total, près des trois quarts de l'énergie initiale sont dissipés, contre une utilisation directe de l'électricité nettement plus efficace.

YouTube video

S'agissant de l'aviation, domaine souvent cité comme prometteur pour l'hydrogène, M. Jancovici se montre particulièrement sceptique. Il affirme être prêt à parier l'ensemble de ses économies sur le fait qu'il ne verra jamais d'avion commercial à hydrogène de son vivant. La faible densité énergétique de l'hydrogène impliquerait des réservoirs gigantesques, rendant les coûts totalement prohibitifs.

Une utilisation résiduelle comme molécule chimique

Le seul intérêt réel de l'hydrogène, selon l'expert, réside dans son utilisation comme molécule chimique dans certains processus industriels, comme la réduction du minerai de fer ou la fabrication d'engrais. En dehors de ces applications spécifiques, M. Jancovici ne voit pas d'avenir significatif pour l'hydrogène en tant que vecteur énergétique pour la mobilité.

En somme, l'analyse de Jean-Marc Jancovici appelle à une approche pragmatique et réaliste concernant le rôle de l'hydrogène dans la transition énergétique. Si quelques « gadgets » pourraient éventuellement utiliser cette technologie, son déploiement massif dans les transports semble compromis par des obstacles techniques et économiques majeurs. L'expert privilégie donc une concentration des efforts sur des solutions plus prometteuses et efficaces.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *