in ,

L’Aspark Owl SP600, une prouesse technologique qui repousse les limites de la voiture électrique

Aspark, constructeur automobile japonais, a établi un nouveau record de vitesse pour une voiture électrique : 438,73 km/h. Cette prouesse technique, établie sur la piste d'essai de l'Automotive Testing Papenburg, en Allemagne, témoigne des progrès fulgurants dans le domaine.

Derrière ce nouveau record, on retrouve la version SP600 de l'hypercar Aspark Owl fabriquée en collaboration avec l'Italien Manifattura Automobili Torino (MAT). Évolution de la première version dévoilée en 2017, cette nouvelle mouture a bénéficié de nombreuses optimisations aérodynamiques.

L'allongement de l'essieu arrière, la suppression de l'aileron arrière mobile et l'ajout de déflecteurs de roues et de disques ont permis d'optimiser la stabilité en ligne droite et la pénétration dans l'air. Les pneus Bridgestone sur mesure ont amélioré la tenue de route.

Une prouesse d'ingénierie

Après avoir régulièrement dépassé les 420 km/h lors des essais préliminaires, l'Owl SP600 a finalement atteint le record de 438,73 km/h sur le circuit allemand de Papenburg, avec Marc Basseng au volant. Cet exploit est d'autant plus remarquable qu'il a été réalisé sur une distance 4 km, contre 9 km pour le précédent record de la Rimac Nevera.

YouTube video

Ce résultat spectaculaire illustre les progrès fulgurants réalisés dans le domaine des véhicules électriques. Ces dernières années, grâce à des innovations constantes sur les moteurs, les batteries et l'aérodynamique, les constructeurs ont été en mesure de repousser en permanence les limites.

« Ce record représente bien plus qu'une simple performance de pointe », s'est ainsi félicité Marc Basseng. « C'est le signe que les voitures électriques peuvent désormais rivaliser avec les meilleures voitures à moteur thermique en termes de plaisir de conduite et de sensations fortes. »

Le nouvel âge des hypercars électriques

« Cette réalisation démontre non seulement la supériorité de la technologie électrique, elle redéfinit également ce que nous pouvons attendre des véhicules électriques en termes de performance, » a déclaré pour sa part Hiroshi Yamaguchi, PDG d'Aspark.

Le segment des hypercars, traditionnellement la chasse gardée des voitures à essence, voit donc aujourd'hui l'arrivée de modèles électriques comme nouvelle référence.

Bien que ces avancées soient prometteuses, leur intégration dans les véhicules de série reste toutefois un défi majeur. Leur applicabilité à grande échelle reste donc largement à démontrer.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *