in ,

L’UE déclare la guerre aux véhicules électriques chinois avec des droits de douane chocs!

La Commission européenne a annoncé une augmentation significative des droits de douane sur les véhicules électriques (VE) importés de Chine. Cette décision fait suite à une enquête de Bruxelles qui a révélé que l'industrie automobile électrique chinoise profite de subventions gouvernementales indues.

Cette action de l'UE intervient peu après une décision similaire des États-Unis. Washington a récemment indiqué son intention de quadrupler les droits de douane sur les VE chinois, les portant à 100%. Ces initiatives reflètent une préoccupation croissante des économies occidentales face à la montée en puissance de l'industrie automobile chinoise.

« La concurrence doit être loyale. Face à l'augmentation des importations de véhicules électriques fortement subventionnés en provenance de Chine, nous n'avions pas d'autre choix que d'agir« , a expliqué Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission, pour justifier l‘augmentation des droits de douane.

Détails des nouveaux tarifs

Les nouveaux droits de douane s'ajoutent aux 10% déjà en vigueur pour l'importation de véhicules. Ils varient selon les constructeurs :

  1. BYD : 17,4% supplémentaires
  2. Geely : 20% supplémentaires
  3. SAIC : 38,1% supplémentaires

Les autres fabricants chinois qui ont coopéré à l'enquête se verront appliquer un taux moyen de 21%. Ceux qui n'ont pas participé à l'investigation subiront le taux maximal de 38,1%.

YouTube video

Ces nouveaux tarifs pourraient avoir des conséquences significatives, notamment une augmentation des prix des véhicules électriques chinois en Europe. Cela renforcerait également la position des constructeurs européens sur leur marché domestique.

Réactions attendues

Les pouvoirs publics chinois devraient logiquement contester cette décision, au motif que leur politique industrielle est conforme aux règles du commerce international. Les constructeurs automobiles de l'Empire du Milieu pourraient quant à eux revoir radicalement leurs stratégies d'exportation vers l'Europe.

En Europe, les réactions risquent d'être mitigées. Les constructeurs automobiles se féliciteront sans doute de cette barrière tarifaire de protection, tandis que les consommateurs pourraient s'inquiéter de la hausse des prix des véhicules électriques.

Restez toujours informé avec TECHNPLAY.COM !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et suivez-nous sur Google Actualités pour ne rien rater.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *