in ,

Code de la route : ce qui change en 2023 ?

On attend en 2023 divers changements dans le Code de la route. La politique en matière de protection de l’environnement et le renforcement des dispositifs de sécurité sont entre autres à l’origine de ces changements. De plus, la société française évolue, notamment après les différentes vagues de crises sanitaires.

Apprentissage en ligne du Code de la route

Désormais, les conducteurs ne seront plus obligés de se déplacer pour apprendre le Code de la route. Ils peuvent le faire via une plateforme d’apprentissage en ligne. La dimension que l’Internet et les téléphones mobiles ont prise ces dernières années a sûrement influencé les autorités dans leur choix. Le lancement du permis numérique s’inscrit également dans cette logique.

Ces plateformes proposent notamment des cours théoriques, des tests similaires à l’Épreuve Théorique Générale (ETG) et des conseils pratiques. Après un examen réussi du Code, le conducteur peut aussi effectuer une inscription en ligne à l’examen du permis de conduire. Afin d’assurer la qualité de la formation, le ministère de tutelle introduit 1000 nouvelles questions dans l’ETG.

Les avantages du Code de la route en ligne

L’apprentissage du Code de la route en ligne fait de plus en plus d’adeptes. On se demande alors pourquoi choisir le code de la route en ligne ? La première explication concerne le côté pratique. Trouver du temps à consacrer à des séances en présentiel s’avère parfois difficile pour certains. En s’inscrivant sur une plateforme d’apprentissage en ligne, l’élève a la possibilité d’adapter l’horaire à son emploi du temps. Il peut donc suivre un cours à toute heure de la journée et depuis n’importe quel lieu. De plus, une inscription lui donne un accès d’un an à la plateforme.

Côté pédagogique, les plateformes en ligne disposent d’une importante ressource pour apprendre le Code de la route. La diversité des supports facilite énormément l’apprentissage. Des cours en vidéo et des livres numériques sont à la disposition des élèves.

Les plateformes proposent également des cours en visioconférence. Les élèves pourront suivre les séances comme en présentiel. Pour y accéder, chaque élève doit tout simplement disposer d’une connexion et d’un ordinateur ou d’une tablette. Afin d’assurer au maximum la réussite de l’apprentissage, chaque élève bénéficie d’un accompagnement personnalisé d’un enseignant.

Autres avantages, les élèves ont à leur disposition des tests en ligne pour évaluer leur progression. Comme les autoécoles classiques, les plateformes en ligne proposent aussi des candidats au Code de la route.

Elargissement des Zones à Faible Émission (ZEF)

Lutte contre le changement climatique oblige, les autorités élargissent progressivement les Zones à Faible Émission de gaz à effet de serre. Selon un décret datant de 2020, 10 métropoles françaises doivent s’y conformer afin de réduire le taux de pollution. Les métropoles du Grand Paris, d’Aix-Marseille-Provence, de Lyon et de Strasbourg en font partie.

Dans cette perspective, les véhicules jugés trop polluants ne peuvent plus circuler dans ces villes à partir du 1er janvier 2023. Il s’agit des Crit’Air 5, des véhicules diesel produits avant 2001. L’Etat met en place le bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique. Objectif, accompagner les ménages dans cette démarche de verdissement des véhicules. Cette mesure s’étend à d’autres types de véhicules jusqu’en 2025.

La Taxe sur les Véhicules des Sociétés (TVS)

Elle laissera la place à une taxe sur les émissions de CO2 et une autre taxe sur les polluants atmosphériques. La première taxe concerne uniquement deux catégories de véhicules. Il s’agit tout d’abord des véhicules de catégorie M1. Ces véhicules sont dédiés au transport de personnes limités à 8 places.

La catégorie N1 est aussi assujettie à la taxe sur les émissions de CO2. Les véhicules dédiés au transport de marchandises ayant un poids inférieur ou égal à 3,5 tonnes en font partie. Pratiquement, cette mesure concerne tout véhicule classique 4 places appartenant à une société. On calcule les taxes sur la base du nombre de jours d’utilisation. Les taxes qu’on paie à partir de janvier 2023 concernent donc la déclaration de 2022.

Nouvelles signalisation

Une nouvelle signalisation vient enrichir le Code de la route. En effet, le feu mixte piéton-cycliste réglemente la traversée à pied ou à vélo. Comme le bonhomme rouge et du bonhomme vert, un vélo au même code couleur prendra place sur les feux tricolores. Les feux tricolores situés à proximité d’une piste cyclable et d’un passage piéton en seront équipés.

Autre changement en 2023, les piétons bénéficieront d’un « décompteur de temps aux passages piétons ». Un dispositif affichera un temps d’attente avant qu’ils ne puissent traverser un passage. Testé dans trois villes françaises, dont Strasbourg, il a rencontré un vif succès.de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.